Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'exécution de Saddam ressemblait à une 'vengeance'

| Mercredi 17 Janvier 2007



Mardi, George W. Bush a estimé que l'exécution de Saddam Hussein ressemblait à une "vengeance" et montre que le gouvernement du Premier ministre irakien Nouri al-Maliki manque "encore de maturité".

Le président américain a critiqué les circonstances de la pendaison, le 30 décembre dernier, de Saddam Hussein et celles, lundi, de ses co-accusés, Barzan Ibrahim, demi-frère de l'ancien président irakien, et Awad Hamed al-Bandar, ancien chef du Tribunal révolutionnaire irakien.

"J'ai été déçu et j'ai eu l'impression qu'ils (le gouvernement irakien) ont cafouillé, particulièrement l'exécution de Saddam Hussein" a déclaré le chef de la Maison Blanche, interrogé par Jim Lehrer de la télévision publique PBS.

Les conditions de l'exécution de l'ancien président irakien, filmée par téléphone portable et diffusée dans le monde entier, avaient déclenché une violente polémique et des critiques de la communauté internationale. George W. Bush dit avoir exprimé sa déception à M. Al-Maliki.

"Le message est un message peu clair. C'est fondamentalement dire aux gens, 'regardez, on a fait un procès et donné à Saddam une justice qu'il n'a pas accordée aux autres. Puis, quand on en vient à l'exécuter, ça ressemblait à une sorte de meurtre de vengeance", a ajouté M. Bush.





Loading