Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

L'Angleterre et le Pays de Galles ne sont plus à majorité chrétienne, les musulmans en cause ?

Rédigé par Lionel Lemonier | Jeudi 1 Décembre 2022 à 16:30

           


© Deposit  Photos
© Deposit Photos
La proportion de Britanniques se présentant comme chrétiens est descendue sous la barre des 50 %, selon le dernier recensement de 2021 publié le 29 novembre par l’Institut national britannique des statistiques (ONS). La population se définissant comme chrétienne est en effet passée de 33,3 millions (59,3 %) en 2011 à 27,5 millions, (46,2 %) dix ans plus tard. Une chute de 13,1 % qui fait que, pour la première fois de son histoire, l’Angleterre et le Pays de Galles ne sont plus des nations à majorité chrétienne.

Parallèlement, le nombre de personnes se présentant comme musulmanes a augmenté de 1,2 million en dix ans. Ils sont 3,9 millions de musulmans selon les statistiques, ce qui représente 6,5 % de la population d’Angleterre et du Pays de Galles, contre 2,7 millions (4,9 %) en 2011. Les hindous sont 1 million (1,7 %), contre 818 000 (1,5 %) en 2011. La forte poussée démographique observée parmi les musulmans (+ 44 % en une décennie) n'explique pas à elle seule le fait que l'Angleterre et le Pays de Galles ne sont aujourd'hui plus à majorité chrétienne, quoi qu'en disent les tenants du « grand remplacement ».

Au cours de cette même décennie, la proportion d’athées est, en effet, passée de 25,2 % (14,1 millions) à 37,2 % (22,2 millions). En dix ans, le nombre de « sans religion » a augmenté de 12 %. « Le temps ou un grand nombre de gens se déclarait automatiquement chrétien est derrière nous. Mais d’autres enquêtes montrent que les mêmes personnes qui se déclarent athée sont toujours à la recherche d’une certaine spiritualité, d’une sagesse et de valeurs sur lesquelles construire leur vie », estime l’archevêque de York, Stephen Cottrell, interrogé par le quotidien britannique The Guardian.

Plus de croyants dans les minorités ethniques

De son côté, Andrew Copson, le directeur général de l'Association des humanistes britanniques, une organisation qui veut représenter « les gens qui aspirent à une vie meilleure sans les croyances issues des religions », fait remarquer « qu’aucun Etat en Europe ne base autant ses lois et ses institutions politiques sur la religion comme nous le faisons (au Royaume-Uni), alors que nous avons une aussi grande proportion de non-croyants. »

D’après The Guardian, les zones qui regroupent une plus grande proportion de population appartenant aux minorités ethniques sont aussi celles qui regroupent le plus de croyants, à l'image de Leicester et de Birmingham, deux villes dont la population majoritaire est aujourd'hui composée de minorités. A l’inverse, celles qui ont le plus de population blanche ont le plus grand nombre de gens qui ne se réclament d’aucune religion.

Lire aussi :
Catherine Wihtol de Wenden : « Les cultures dominantes des pays européens ne sont pas menacées par des contre-cultures issues de l'immigration »
Islam et avenir des religions dans le monde : les perspectives démographiques à l'étude
D'ici à 2050, la France et l'Europe verront le nombre de musulmans croître
Pourquoi les musulmans seront majoritaires après 2050