Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

L'Algérie au cœur, Patrick Bruel condamne les discours antimusulmans en France

Rédigé par Lionel Lemonier | Mardi 22 Novembre 2022 à 11:30

           


© CC BY-SA 4.0/Georges Biard
© CC BY-SA 4.0/Georges Biard
À 63 ans, Patrick Bruel sort son 11e album. Dans une interview au Parisien, le chanteur star s’exprime notamment sur « Je reviens », une chanson qui évoque l’Algérie et Tlemcen, l’endroit où il est né. À propos d’un éventuel voyage de l’autre côté de la Méditerranée, il indique son envie de s’y rendre. « On va y retourner probablement. On a été élevé dans l’amour de l’Algérie. Il n’y a jamais eu dans la bouche de mes grands-parents des mots de haine, de violence, de revanche », explique-t-il.

Sa filmographie a été évoquée, particulièrement L’union sacrée. Sorti en 1989, ce film mettait en scène deux policiers, l’un juif, l’autre musulman et dénonçait l’intégrisme religieux. A ce sujet, Patrick Bruel se dit « terrifié par cette montée de l’obscurantisme ».

Souhaitant voir « de grandes voix musulmanes (prendre) la parole pour dire des choses importantes » (bien qu'elles existent), l'artiste refuse l’amalgame selon lequel un musulman est un islamiste - « trop facile de construire son terreau là-dessus » - et exprime son indignation par rapport aux discours entendus pendant la campagne de la dernière élection présidentielle. C’était « parfois insultant pour des musulmans qui vivent en France et pratiquent leur culte normalement. En mettant tout le monde dans le même sac, on fabrique de la radicalisation », assure-t-il.

Lire aussi :
Après son université d'été, la Grande Mosquée de Paris veut consolider son leadership sur l’islam de France
N'en déplaise à certains, nous sommes les enfants de la République : Chems-Eddine Hafiz remet des points sur les i
Les mots piégés du débat républicain : à l’assaut du mot « islamisme »