Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

L'AIEA demande de poser des caméras

| Vendredi 30 Mars 2007



L'AIEA tente de convaincre l'Iran d'accepter l'installation dans les prochains jours de caméras dans sa centrale nucléaire souterraine de Natanz et les pays occidentaux se demandent s'il faudrait convoquer une réunion de crise de l'agence si Téhéran refuse, apprend-on de sources diplomatiques.

La semaine dernière, le Conseil de sécurité de l'Onu a renforcé ses sanctions contre l'Iran, qui a ignoré un deuxième ultimatum fixé pour l'arrêt de ses activités d'enrichissement de l'uranium. Selon Téhéran, elles visent exclusivement à produire de l'électricité mais les grandes puissances craignent qu'elles ne correspondent à un programme d'armement nucléaire clandestin.

Téhéran, estimant que rien ne l'obligeait à accepter, a refusé de laisser l'Agence internationale de l'énergie atomique poser des caméras dans l'usine de Natanz, où il a installé un tiers des 3.000 centrifugeuses qu'il compte mettre en route d'ici mai pour lancer un processus d'enrichissement de l'uranium "à échelle industrielle".

La querelle entourant le programme nucléaire iranien a été éclipsée ces derniers jours par la capture, par l'Iran, de 15 militaires britanniques. Des analystes pensent que l'Iran a conçu leur arrestation comme une mesure de diversion.




Loading