Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Ingrid Betancourt a tenté de s'évader

| Vendredi 18 Mai 2007



Ingrid Betancourt, bien qu'enchaînée par le cou chaque nuit à un compagnon de détention, est aujourd'hui en bonne santé en dépit de cinq tentatives d'évasion ratées dans la jungle durement punies par ses ravisseurs guérilleros.

"Ingrid a été durement punie pour ces tentatives d'évasion", a raconté en présence de familles d'otage et d'un journaliste de l'AFP, le sous-officier John Frank Pinchao Blanco, ancien compagnon de détention de l'otage franco-colombienne, récemment évadé.

Lors de cette conversation exclusive avec l'AFP, le sous-officier a précisé que les guérilleros des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC - marxistes) avaient infligé à l'ancienne candidate présidentielle des privations de nourriture et d'écoute de radio.

Le policier colombien, très amaigri, épuisé et les mains blessées après 17 jours de fuite dans la jungle, a indiqué qu'Ingrid dormait, comme les hommes, attachée par une chaîne au cou.

Evoquant son état physique, M. Pinchao a indiqué qu'Ingrid "avait dans le passé souffert d'hépatite, mais qu'elle était aujourd'hui en bonne santé".

"Elle fait beaucoup d'exercice, écrit, écoute la radio et découpe les nouvelles dans les journaux", a poursuivi le sous-officier soulignant qu'elle suivait de près l'actualité colombienne.

"Elle écrit beaucoup, mais un jour où elle était triste, elle a déchiré le cahier où elle écrivait. C'était un jour très nostalgique car elle venait de sortir d'une hépatite", dit-il.

L'ancienne candidate des verts à l'élection présidentielle, 45 ans, écoute tous les messages radiophoniques de sa mère Yolanda Pulecio, dit-il. Mais, ajoute-t-il, elle n'a reçu qu'une seul lettre de sa maman, et elle la conserve toujours avec elle".

Le président Nicolas Sarkozy recevra ce vendredi à 16h00 à l'Elysée la famille d'Ingrid Betancourt, a annoncé vendredi matin le Comité de soutien à Ingrid Betancourt dans un communiqué.




Loading










Votre agenda