Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Inde : des mosquées incendiées dans une nouvelle vague de violences islamophobes

Rédigé par | Lundi 25 Octobre 2021 à 12:55

           


Inde : des mosquées incendiées dans une nouvelle vague de violences islamophobes
Au moins six mosquées ont été incendiées ces derniers jours par des groupes extrémistes hindous dans l’Etat de Tripura, au nord-est de l’Inde. Des commerces et des habitations appartenant également à des musulmans ont été vandalisés et brûlés depuis le 20 octobre.

Ces violences islamophobes ont été perpétrées en réaction aux violences anti-hindoues observées récemment au Bangladesh, frontalier avec Tripura. Dans ce pays à majorité musulmane, six personnes ont été tuées et des centaines d’autres ont été blessées au cours d’émeutes qui ont eu lieu pendant la fête hindoue de Durga Puja, célébrée cette année du 11 au 15 octobre.

A l’origine de ces violences, une vidéo devenue virale montrait un exemplaire du Coran posé au pied d’une statue représentant un dieu hindou. Elle a alors suscité le courroux de fondamentalistes musulmans qui y ont vu un acte de blasphème. Dans les heures qui ont suivi, rapporte Le Monde, des centaines de maisons appartenant à des familles hindoues et des lieux de culte ont été incendiés, vandalisés à travers tout le pays. Les violences ont été fermement condamnées par la Première ministre Sheikh Hasina mais les tensions restent vives. L'homme qui avait déposé la copie du Coran dans le temple hindou a, quant à lui, été arrêté.

A Tripura, Tayebur Rahman, le président d’une organisation musulmane locale, a appelé les autorités à réagir face à la vague de violences visant les musulmans. « Personne des communautés hindoue et musulmane de Tripura ne soutient ce genre de violence au Bangladesh. Nous avons également protesté contre cela », a-t-il déclaré vendredi 22 octobre. Cité par le Hindustan Times,, un porte-parole du BJP local, au pouvoir, a affirmé que les membres de son parti font une surveillance de près « partout pour s'assurer que de telles activités indésirables ne se produisent pas ».

Lire aussi :
Inde : des journalistes poursuivis par la police pour avoir relayé une attaque islamophobe

Voir aussi : Vidéo – La Casa del Hikma : le blasphème, un pousse-au-crime légitimé par l’islam ?


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur