Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Ils se remarient pour dénoncer le racisme

| Jeudi 22 Mars 2007



Mercredi, des centaines de Belges ont renouvelé leur échange de consentement nuptial pour protester contre le racisme de trois couples qui avaient refusé de se marier dans leur commune en raison de la couleur de peau de l'échevin d'état-civil.

"Nous avons honte de ce que certaines personnes à Saint-Nicolas aient refusé d'être mariées par un échevin noir", a expliqué Walter Graef aux côtés de son épouse qui avait pour l'occasion ressorti sa robe de mariée.

Organisée par la ville à l'occasion de la journée internationale contre le racisme, la cérémonie a réuni 625 couples.

Le refus, cette année, de trois couples d'être mariés par Wouter Van Bellingen, premier échevin noir de Flandre, a suscité une vive émotion dans le pays.

"La population de Saint-Nicolas a donné un signe positif de ce que notre ville n'est pas raciste mais défend la tolérance. Cela me donne de l'espoir pour l'avenir", a déclaré Wouter Van Bellingen à Reuters Television.

D'origine rwandaise, l'échevin a été adopté par un couple flamand. Il a été élu en octobre sur une liste du parti Spirit (gauche). A cette élection, le parti d'extrême-droite Vlaams Belang est arrivé en troisième position avec 26,6% des suffrages.





Loading