Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Sur le vif

Ilan Halimi inhumé

| Vendredi 9 Février 2007 à 16:21

           


Vendredi, Ilan Halimi, un jeune juif français enlevé et torturé à mort l'année dernière en banlieue parisienne, a été inhumé au cimetière de Jérusalem en présence de plusieurs centaines de personnes venues lui rendre hommage.

Les restes du jeune homme, assassiné à l'âge de 23 ans par un gang motivé par l'antisémitisme selon l'accusation, avaient été exhumés en France puis transférés vers Israël jeudi par les soins de l'Agence juive, un organisme para-gouvernemental chargé de l'immigration des juifs vers Israël.

Cette inhumation a été décidée par la famille d'Ilan Halimi qui a tenu, par ce geste hautement symbolique, à affirmer ses liens étroits avec l'Etat juif.

La soeur d'Ilan, Yaël Halimi, qui posséde la nationalité israélienne, a déclaré à l'AFP que son frère "était un sioniste qui voyait Israël comme son pays. S'il était vivant, il serait parti pour défendre" ce pays.

"C'est là que son âme reposera le mieux en paix", a-t-elle ajouté.

Enlevé à Paris le 21 janvier 2006, Ilan Halimi, vendeur en téléphonie, avait été retrouvé trois semaines plus tard agonisant, nu, bâillonné, menotté et portant des stigmates de tortures et de brûlures, près d'une gare en banlieue parisienne. Il avait succombé durant son transfert à l'hôpital.

Un homme de 26 ans d'origine ivoirienne, Youssouf Fofana, chef présumé d'un "gang" dit "des barbares", avait été interpellé à Abidjan en février, extradé vers la France et inculpé d'"assassinat" dans le cadre de cette affaire.

La justice française a retenu la circonstance aggravante d'antisémitisme pour lui et certains de ses complices. A ce jour, 29 personnes ont été mises en examen dans cette affaire.