Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Sur le vif

Il teste un médicament interdit sur des enfants

| Lundi 8 Mai 2006



Des experts médicaux nigérians accusent Pfizer, le premier groupe pharmaceutique mondial, d'avoir testé un médicament interdit sur des enfants, selon leur rapport confidentiel, cité par le "Washington Post". Le document, réalisé en 2001 mais jamais rendu public, conclut que Pfizer a enfreint la législation internationale en expérimentant ce médicament sur de jeunes patients atteints d'infections cérébrales lors d'une épidémie au Nigeria en 1996.

Cinq enfants sont morts après avoir reçu l'antibiotique expérimental Trovan et d'autres ont montré des signes d'arthrite, même si le rôle du médicament n'a pas été prouvé. Six enfants sont décédés après avoir pris un médicament similaire, précise le "Post". Dans un communiqué, la direction de Pfizer a estimé qu'il serait "inapproprié de répondre aux points spécifiques soulevés par le document". Elle affirme cependant que la compagnie a mené des tests dont le gouvernement nigérian avait la pleine connaissance et conformément à la législation en vigueur dans le pays.

La commission d'enquête a pour sa part noté que Pfizer n'avait obtenu aucune autorisation du gouvernement nigérian pour administrer le médicament à une centaine d'enfants et de bébés dans un hôpital de la ville de Kano, où ils étaient soignés pour des méningites. Les experts se prononcent dans leur rapport en faveur de "sanctions appropriées" à l'encontre de Pfizer et réclament du groupe américain "des excuses sans réserves au gouvernement et au peuple du Nigeria" ainsi que des réparations financières.