Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

'Il est temps de créer un Etat palestinien'

| Mardi 16 Octobre 2007



Lundi, la secrétaire d'Etat américaine Condoleezza Rice a exhorté Palestiniens et Israéliens à s'entendre sur un document "concret" avant une réunion internationale de paix, jugeant qu'il était temps de créer un Etat palestinien.

"Franchement, le temps est venu d'établir un Etat palestinien", a déclaré Mme Rice lors d'une conférence de presse à Ramallah en Cisjordanie après un entretien de plus de trois heures avec le président palestinien Mahmoud Abbas.

La création de cet Etat est "absolument essentielle, non seulement pour l'avenir des Palestiniens et des Israéliens, mais également pour le Proche-Orient et les intérêts des Etats-Unis" a-t-elle souligné.

Selon elle, Israéliens et Palestiniens ne vont "pas tenter de tout régler dans le document de novembre, mais ce document doit être sérieux, substantiel, concret et montrant qu'on peut aller de l'avant".

"Nous avons parcouru un bon bout de chemin. Il nous reste beaucoup à faire mais nous n'allons pas fatiguer, jusqu'à mon dernier souffle d'énergie et mes derniers moments à mon poste", a-t-elle assuré lors de la conférence de presse avec M. Abbas.

Elle a confirmé que la réunion aurait lieu à Annapolis près de Washington. "Ce sera une conférence sérieuse et substantielle qui avancera la cause de l'établissement d'un Etat palestinien. Franchement, nous avons mieux à faire que d'inviter les gens à Annapolis si c'était simplement pour la photo".

Selon elle, le président George W. Bush, à l'initiative duquel se tiendra la réunion, a fait de la création d'un Etat palestinien indépendant "l'une des plus importantes priorités de son administration durant ce qui reste de son mandat".

M. Abbas a affirmé avoir demandé à Mme Rice d'"aider" les Palestiniens "à obtenir la fin de toutes les activités de colonisation (israélienne), l'arrêt de la construction du mur (la barrière de séparation érigée par Israël en Cisjordanie) et la confiscation des terres".

Il s'est inscrit en faux contre les déclarations du Premier ministre israélien Ehud Olmert qui s'est dit opposé à un calendrier régissant les négociations qui devraient s'engager dans la foulée de la réunion internationale.




Loading