Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

I. Betancourt: Sarkozy rappelle à un émissaire colombien son souhait d'une solution négociée

| Mercredi 23 Mai 2007



Mardi, Nicolas Sarkozy a rappelé à un émissaire du président colombien Alvaro Uribe que la libération d'Ingrid Betancourt et des autres otages des FARC "devait être recherchée dans le cadre d'une solution négociée et d'un accord humanitaire", selon le porte-parole de l'Elysée, David Martinon.

M. Sarkozy a reçu pendant une demi-heure Luis Carlos Restrepo, haut commissaire pour la paix en Colombie, dépêché à Paris à sa demande à la suite de son entretien téléphonique du 17 mai dernier avec M. Uribe. Il lui a exprimé "sa disponibilité et sa volonté d'apporter sa contribution" à la libération des otages, selon le porte-parole de l'Elysée.

Ce rendez-vous s'inscrit dans le cadre des efforts du président français pour obtenir la libération d'Ingrid Betancourt, priorité de son action diplomatique depuis son installation à l'Elysée le 16 mai. Le nouveau président a notamment reçu le 18 mai la famille de l'otage franco-colombienne.

La France a accueilli avec inquiétude les déclarations faites vendredi dernier par le président Uribe, qui a ordonné à l'armée colombienne de préparer une opération pour libérer Ingrid Betancourt et les trois consultants militaires américains détenus par les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC). Paris plaide pour une solution négociée.




Loading