Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Haniyeh appelle le Quartette à mettre fin aux sanctions

| Mardi 13 Février 2007



Lundi, Ismaïl Haniyeh, a appelé l'Union européenne et le Quartette international à mettre fin à leur boycott à la suite de l'accord interpalestinien de La Mecque prévoyant la mise en place d'un gouvernement d'union Hamas/Fatah.

"Nous nous adressons à l'Union européenne et au Quartette -Etats-Unis, UE, Russie et ONU- pour leur demander de respecter la volonté des Palestiniens et leur entente, et de lever le blocus dont le peuple palestinien a souffert pendant de longs mois", a déclaré le Premier ministre palestinien dans un discours à Gaza.

L'accord de La Mecque "a ouvert la voie à toute partie souhaitant discuter avec les Palestiniens de la levée du blocus ou du dossier politique", a-t-il ajouté.

Conclu le 8 février, l'accord de La Mecque (Arabie saoudite) prévoit la mise en place d'un gouvernement d'union regroupant Hamas et Fatah.

Estimant que Washington a eu une réaction "prudente" à cet accord, il a appelé "l'administration américaine à respecter la volonté du peuple palestinien". "L'administration américaine doit revoir ses positions prises à la hâte", a-t-il encore dit.

Aux termes de l'accord, le nouveau gouvernement d'union s'engage à "respecter" les accords conclus par l'Organisation de libération de la Palestine (OLP), y compris ceux signés avec Israël, ce qui revient à une reconnaissance implicite de l'Etat juif.

Or les Etats-Unis et l'Europe exigent, pour renouer avec le gouvernement palestinien, qu'ils boycottent politiquement et financièrement depuis l'arrivée du Hamas à sa tête en mars, qu'il reconnaisse explicitement Israël, les accords passés, et renonce à la violence.

L'Union européenne a rappelé lundi qu'elle ne pourrait reprendre la coopération avec le gouvernement palestinien que quand il accepterait les principes posés par le Quartette.




Loading