Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Monde

Hajj 2020 : l'organisation du grand pèlerinage maintenue mais chamboulée par le Covid-19

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 23 Juin 2020 à 10:48

           

La décision de l'Arabie Saoudite concernant le Hajj 2020 est tombée : l'organisation du grand pèlerinage est maintenue mais seuls les musulmans présents dans le royaume pourront l'effectuer. Explications.



Hajj 2020 : l'organisation du grand pèlerinage maintenue mais chamboulée par le Covid-19
L’Arabie Saoudite s’est enfin prononcée sur le sort du grand pèlerinage cette année. Le ministère du Hajj et de la Omra a annoncé, dans la soirée du lundi 22 juin, que l’organisation de ce rite constitutif du cinquième pilier de l’islam sera maintenue fin juillet.

Cependant, en raison de l’épidémie de Covid-19, et dans un contexte où la propagation de la pandémie s’accélère selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), y compris en Arabie, seules les personnes se trouvant sur le territoire saoudien, quelle que soit leur nationalité, pourront l’effectuer.

Le nombre de pèlerins sera en conséquence « très limité » afin de permettre aux personnes « d'effectuer les rituels religieux de manière sure et hygiénique, et de répondre aux exigences de prévention et de distanciation sociale nécessaires pour assurer la sécurité et la protection de l'être humain contre les menaces de cette pandémie, en conformité avec les préceptes de la loi islamique et son souci de préserver l’âme humaine », a fait savoir le ministère du Hajj dans un communiqué.

La préservation de la vie humaine invoquée

Celui-ci a évoqué, pour fonder sa décision, les risques sanitaires que fait courir la maladie sur la santé humaine en l’absence de traitements pour les personnes infectées, « la gravité de la contagion au sein des rassemblements, des foules humaines et des déplacements internationaux », de même que son souci de « préserver la sécurité sanitaire mondiale » « sa préoccupation constante de permettre aux pèlerins d'effectuer les rituels du hajj et de la omra en toute sécurité et en bonne santé ».

L'Arabie saoudite, qui avait suspendu le petit pèlerinage (omra) en février, avait appelé les musulmans à suspendre les préparatifs pour le hajj dès fin mars face aux incertitudes que faisait déjà régner la crise sanitaire du Covid-19.

Quelques jours plus tôt, le Conseil français du culte musulman (CFCM) avait appelé les musulmans de France qui aspiraient à partir à La Mecque à reporter leur voyage pour l'édition 2021 du hajj.

Le royaume est le pays arabe du Golfe le plus touché par le Covid-19. Les autorités, qui voient une recrudescence du nombre de contaminations, ont établi le bilan à 1 307 décès à ce jour.

Mise à jour : Un millier de pèlerins seulement seront autorisés à faire le hajj, ont précisé les autorités saoudiennes mardi 23 juin. Les personnes âgées de plus de 65 ans et qui souffrent de maladies chroniques ne pourront pas effectuer ce rite. Les candidats au hajj seront également testés au préalable afin de s'assurer de la sécurité sanitaire.

Lire aussi :
Hajj 2020 : les musulmans de France appelés à reporter leur pèlerinage à 2021
Les rites et le parcours du Hajj

Et aussi :
Dossier spécial coronavirus : retrouvez tous nos articles sur la pandémie de Covid-19