Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité


 


Politique

François Hollande déclare sa volonté de lutter contre l'islamophobie

Du concret attendu sur le terrain

Rédigé par | Lundi 24 Juin 2013 à 20:50

           

Le président de la République François Hollande a assuré, lundi 24 juin, « de la détermination du gouvernement à lutter contre tous les actes racistes, notamment anti-musulmans, qui constituent des atteintes insupportables à l’unité républicaine » lors d'une rencontre à l’Elysée avec plusieurs associations de banlieues. Encore faut-il que cette volonté se traduise aussi sur le terrain.



François Hollande déclare sa volonté de lutter contre l'islamophobie
Le président de la République a enfin dit un mot public contre l'islamophobie. François Hollande a assuré, dans un communiqué, « de la détermination du gouvernement à lutter contre tous les actes racistes, notamment anti-musulmans, qui constituent des atteintes insupportables à l’unité républicaine » lors d'une rencontre à l’Elysée, lundi 24 juin, avec plusieurs associations de banlieues.

Ces dernières étaient reçues, pour la deuxième fois cette année, pour lui remettre des propositions concrètes consistant, notamment, à lutter contre le chômage dans les quartiers populaires, à favoriser l'entrepreneuriat, à renforcer le vivre-ensemble, la lutte contre le racisme et les discriminations ou encore à améliorer les relations entre police et citoyens.

Les responsables de la douzaine d’associations des quartiers populaires, dont faisait partie le porte-parole du collectif AC Le Feu Mohamed Mechmache, ont tenu à évoquer auprès du chef de l’Etat la montée de l’islamophobie, illustrée ces dernières semaines par de multiples agressions à Argenteuil, dans le Val-d’Oise.

Sur ce point, « il avait l’air au courant », nous raconte Réda Didi, le fondateur du club de réflexion Graines de France, présent également à la rencontre. « Pour nous, il s’agissait de gérer l’urgence d’avoir une parole publique sur l’islamophobie » et « on a été entendus », indique-t-il. Des actes sont encore attendus pour servir cette parole, jusque-là trop peu entendue au sein de la classe politique.

Une commission Bouchard-Taylor en France ?

La demande faite depuis des mois à François Hollande de faire de la lutte contre l'islamophobie une cause nationale afin d'appuyer les actions visant à éradiquer ce fléau en recrudescence est restée jusque-là lettre morte.

Sur la thématique du vivre-ensemble, Réda Didi nous signale avoir proposé au président de mettre en place une commission en France sur les pratiques d'accommodement reliées aux différences culturelles et religieuses sur le modèle de la commission Bouchard-Taylor au Québec (Canada), qui avait rendu son rapport public en 2008. Celle-ci, à l’issue d’une large consultation, avait notamment recommandé la non-interdiction des signes religieux pour les agents de l’Etat, sauf pour les magistrats, les procureurs, les policiers, les gardiens de prison, le président et vice-présidents de l’Assemblée nationale.

« Il faut comprendre pourquoi l’islam a l’air de poser problème en France. On veut démontrer qu'il ne pose en réalité pas tant de problèmes dans le quotidien, sur le terrain », que ce soit à l’école, à l’hôpital ou dans les services publics, ajoute-t-il.



Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par nadia le 25/06/2013 09:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour, Assalamu'alikum,

J'ai envoyé votre lettre type à l'élysée la semaine dernière, en fin j'ai mentionné une petite histoire à caractère islamophobe que j'ai vécu personnellement et je questionne sur cela. Voilà la réponse que j'ai eu :

Le Chef de Cabinet
du Président de la République
Madame Nadia AZAMI
Paris, 24 juin 2013
Madame,
Le Président de la République a bien reçu votre courrier et m'a confié
le soin de vous assurer de toute l’attention portée à vos réflexions.
Vous le savez, le Chef de l’Etat veut être le Président d’une France
unie et rassemblée autour des valeurs de justice et d’égalité, de tolérance et de
progrès. Profondément attaché aux principes humanistes, il est déterminé à faire
progresser notre vivre ensemble dans une France réconciliée et apaisée.
La lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la xénophobie constitue
donc une priorité essentielle de notre pays, tant au niveau national qu’international.
C’est notamment, pour lutter contre la propagation des idées racistes sur Internet que
la plateforme nationale de signalement des sites et contenus illicites (www.internetsignalement.
gouv.fr) a intensifié son action.
Par ailleurs, un délégué interministériel pour la lutte contre le racisme
et l’antisémitisme a été nommé en mars 2012 et un plan d’action national contre le
racisme et l’antisémitisme a été adopté dans le même temps. Il comporte un volet
international qui a été élaboré et mis en oeuvre par le ministre des Affaires étrangères.
Comme vous le voyez, le gouverne...  

2.Posté par jihad le 25/06/2013 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salem aleykoum,
Le courrier que tu postes montre bien la realité !
On parle de racisme et d'anti semitisme mais qu'en est il de l'islamophobie ?! Pourquoi ce mot n'apparait nul part ?! Quand vont ils enfin reconnaitre que l'islamophobie existe? C'est de la que les choses devraient debutees pr qu'il y aient des sanctions juirdiques en consequences ...

3.Posté par jihad le 25/06/2013 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salem aleykoum,
Le courrier que tu postes montre bien la realité !
On parle de racisme et d'anti semitisme mais qu'en est il de l'islamophobie ?! Pourquoi ce mot n'apparait nul part ?! Quand vont ils enfin reconnaitre que l'islamophobie existe? C'est de la que les choses devraient debutees pr qu'il y aient des sanctions juirdiques en consequences ...

4.Posté par cicero le 29/06/2013 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi cet amalgame entre racisme et islamophobie ? Serait-ce une subversion du langage ? Le refus du droit à l'exégèse historico-critique de l'islam ? La phobie, en terme psychanalytique est une "peur irraisonnée". Et serait-ce de la cathophobie que de critiquer les évangiles ou de la judéophobie que de critiquer la bible ou les écrits prétendus divins de toute autre religion ? Je connais des musulmans de race caucasienne et j'ai des amis arabes chrétiens au Liban. Il faut arrêter tous ces amalgames approximatifs sur le plan sémantique, dont on perçoit bien la finalité !

5.Posté par TT le 01/07/2013 22:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
S'il veut lutter contre la musulmanophobie alors pourquoi votent-ils systématiquement des lois contre le voiles ,le nikab,les plats hallal à la cantine ?

De mon temps quand j'étais au lycée ça ne posait pas de problème de demander autre choses comme plats.Aujourd'hui c'est devenus comme par hasards un problème .Qu'est ce que c'est que ces conneries .

6.Posté par kabous le 02/07/2013 17:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
cela c est depuis que SARKO quand il était ministre il a commencer a faire enlever les foulard a l ecole ,c est depuis ce temps que ca empire pour nous ,est ce qu un bout de tissu va faire du mal a un non musulman ,et LA LE PEN qui sy mets maintenant ou on va là maintenantt ,il y a pas que les musulmans comme etrangers en France STOP STOP STOP , arretter de s en prendre qu a nous ,HOLLANDE doit absolument faire quelque chose et ne pas enlever l uminiter a cette LE PEN elle a droit comme tous de passer en justice ,,,