Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Livres

Flammarion voulait discréditer Tariq Ramadan

Par l'auteur de 'la vérité sur Tariq Ramadan' (éd. Favre, 2006)

Rédigé par Ian Hamel | Lundi 22 Janvier 2007

J’ai signé le 20 avril 2004 avec les éditions Flammarion un contrat pour écrire une biographie non autorisée de Tariq Ramadan. J’ai rendu mon manuscrit en septembre 2005. Il a été bloqué pendant dix mois avant que Thierry Billard, directeur littéraire de Flammarion, ne me précise par écrit ce qui m’avait été dit oralement à plusieurs reprises : mon livre ne sera pas publié car je ne discréditais pas Tariq Ramadan.



Pour cela, j’aurais dû en premier lieu lui découvrir des liens avec des organisations terroristes. « Djamel Beghal, condamné dans une procédure terroriste, a suivi les cours de Ramadan (…) Même chose pour d’autres jeunes gens enclins au terrorisme qui ont suivi les cours de Ramadan. Sur ce point, une enquête plus poussée aurait permis de l’établir », me reproche Thierry Billard dans son courrier recommandé daté du 30 juin 2006.

Les motivations de cet éditeur sont faciles à comprendre : plus effrayantes seront les accusations portées contre Tariq Ramadan, plus nombreux seront les lecteurs et plus gros seront les tirages. En fait, Flammarion ne souhaitait pas une biographie de Tariq Ramadan mais un pamphlet encore plus sensationnaliste que le livre de Caroline Fourest, « Frère Tariq ». Depuis, j’ai récupéré mon manuscrit, préfacé par le chercheur Vincent Geisser. Il a été actualisé et les éditions Favre le diffusent ce mois-ci en France, en Suisse, en Belgique et au Canada.
Dans mon livre, en page 323, j’évoque Djamel Beghal, condamné à 10 ans de prison, mais en précisant que ce ne sont pas des « cours » qu’il aurait suivi auprès de Tariq Ramadan. Il n’a, en fait, assisté qu’à une seule de ses conférences. Difficile, dans ces conditions, d’évoquer la moindre connivence entre les deux hommes.

Yannick Blanc, alors chef de service au ministère de l’Intérieur, chargé de la sous-direction des affaires politiques et de la vie associative, m’a livré par écrit une appréciation très claire concernant Tariq Ramadan : « Je n’ai jamais eu connaissance d’information établissant un lien entre Ramadan et une “organisation radicale“. Je n’ai pas accès, loin de là, à toutes les informations policières sur les milieux islamistes radicaux, mais le simple bon sens permet de comprendre que, si un tel lien existait, il y a longtemps que Ramadan serait interdit de territoire français ». Pour les éditions Flammarion, ce témoignage doit passer à la trappe.
« Le lecteur y apprend que Yannick Blanc, un garçon très connu comme chacun sait (…) dédouane Tariq Ramadan de toutes les accusations proférées contre lui », écrit Thierry Billard, clairement méprisant vis-à-vis de ce haut fonctionnaire, actuellement directeur de la police générale à la préfecture de police de Paris. Le directeur littéraire de Flammarion ajoute : « D’autant que cela occulte les rapports de la DST, des RG, les propos du ministre de l’Intérieur sur votre personnage central ». Pour enfoncer le clou, Thierry Billard précise : « L’un des correspondants genevois de la DGSE (…) ne s’est-il pas acharné sur Tariq Ramadan ? ». Cette citation est très importante car elle révèle l’une des sources islamophobes (et très peu fiable) qui conseille les éditions Flammarion. Le Directeur littéraire ne se demande-t-il pas pourquoi, malgré « l’acharnement » de ce fonctionnaire, Tariq Ramadan parvenait à franchir les frontières sans que douaniers et policiers ne l’arrêtent immédiatement ?

En page 262 de mon livre, j’aborde la question des fameuses cassettes en arabe dans lesquelles Tariq Ramadan, selon ses adversaires, tiendrait un discours tout autre que dans les enregistrements en français. Durant mon enquête, j’ai été en contact avec onze personnes assurant soit posséder ces cassettes, soit les avoir entendues. L’une d’entre elles prétendait même que Tariq Ramadan exhortait les musulmans à tuer « tous les infidèles », et hurlait pendant plusieurs minutes : « Mort à l’Occident », avant de rendre un hommage appuyé à Oussama Ben Laden ! Malgré mon insistance, aucun de ces témoins n’a pu me fournir la moindre cassette, pour la simple raison qu’elles n’existent pas. Pourtant, les éditions Flammarion affirment le contraire. « Que personne ne vous les ait données ne prouve pas qu’elles n’existent pas, juste qu’on n’a peut-être pas voulu vous les passer », écrit Thierry Billard. Il ajoute que Caroline Fourest, elle, a pu facilement se procurer ces mystérieux enregistrements en arabe. « Vous oubliez d’évoquer précisément les pages où elle parle de ce sujet. Vous avez tout à fait le droit de contester sa version, évidemment, mais pas de faire comme si ça n’existait pas ».

Dans le livre « Etre arabe », Farouk Mardam-Bey et Elias Sanbar regrettent qu’en France les universités ne s’intéressent plus à l’islam que sous l’angle politique, et « où n’importe quel journaliste ayant lu un “Que sais-je ?“ sur l’islam est proclamé expert en islamologie ». La lecture du courrier de six pages signé par le directeur littéraire de Flammarion ne me donne pas l’impression que Thierry Billard ait seulement pris la peine d’ouvrir un « Que sais-je ? ».

Ainsi me reproche-t-il que plus d’un tiers de mon livre soit « consacré non pas à Tariq Ramadan mais à l’histoire des Frères musulmans, en tout début de livre, on est éloigné du sujet initial ». Faut-il lui rappeler qu’Hassan Al-Banna, le grand-père de Tariq Ramadan, a fondé les Frères musulmans en 1928, et que Saïd Ramadan, son père, a longtemps été le responsable de la Confrérie en Europe ? Thierry Billard enfonce le clou en écrivant : « Pire, même les gens morts depuis vingt ans écrivent sur votre sujet, tel l’ancien otage du Liban Michel Seurat ». Le directeur littéraire de Flammarion ignore sans doute que Michel Seurat et Olivier Carré ont écrit « Les Frères musulmans », l’un des meilleurs ouvrages sur la question. Pour ce qui est de la mémoire du chercheur Michel Seurat, je laisse sa famille apprécier à sa juste valeur la délicatesse du directeur littéraire de Flammarion.


La vérité sur Tariq Ramadan
Sa famille, ses réseaux, sa stratégie
Ed. Favre, Janvier 2007
Disponible sur Amazone





Réagissez ! A vous la parole.
Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

22.Posté par bibiiche le 12/01/2008 14:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi etes vs accusé d etre un traite par Ramadan et ses suppots ? je n'ai pas compris

21.Posté par abdel le 11/02/2007 01:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
le vrai probleme des musulmans aujourd'hui c'est l'unité.
Tant qu'il n'y aura pas l'unité, nous ne progresserons pas.

Deplus il y a aussi l'ignorance mais ça, avec le temps ça peut s'arranger.

salam a vous

20.Posté par mon frere le 02/02/2007 15:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
et c la meme chanson que tu chante que tu chante que tu chante,change de disque mon frere , tu a fait quoi toi pour la oumma, a part f

19.Posté par bachir le 02/02/2007 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Flammarion voulait discréditer Tariq Ramadan ???

Il n' a pas besoin de Flammarion pour ça,il est assez grand pour se suffire à

lui même

18.Posté par WHITY le 01/02/2007 19:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tariq RAMADAN n’aime pas le livre de Ian HAMEL


Une biographie très différente, “sérieuse” ?


jeudi 1er février 2007, par Tariq Ramadan


Le livre de Ian Hamel La vérité sur Tariq Ramadan vient de sortir et on l’a présenté ici et là comme une biographie qui se démarquait de tout ce qui avait été écrit jusqu’à présent. Une biographie sérieuse, du “vrai travail de journaliste” cautionné d’ailleurs par la préface de Vincent Geisser. Voire.

Commençons par le commencement : je dois dire que je ne comprends pas que l’on continue à s’épuiser à écrire sur ma vie et mon travail. C’est bien étrange, mais enfin. Cela étant si l’on s’engage dans cette entreprise, le minimum requis est la rigueur de l’exposé, la justesse des informations en évitant le sensationnalisme. Je n’attends pas de louanges, uniquement de la probité intellectuelle. Pas plus, pas moins.

J’ai depuis le début - ainsi que tous les membres de ma famille (à l’exception de mon grand oncle qui ne le connaissait pas) - refusé de rencontrer Ian Hamel dans le cadre de l’écriture de ce livre. J’avais déjà eu affaire à lui dans des circonstances très désagréables. Alors que j’étais en Indonésie, en juillet 2003, il avait écrit un article dans Le Matin de Suisse révélant que j’aurais eu des relations douteuses avec un membre d’al-Qaida vivant en Espagne. L’annonce faisait la manchette du journal sur tout le territoire de la Suisse romande. Le journaliste annonçait par ailleurs qu’il avait essayé de m’atteindre au téléphone et qu’il a...  

17.Posté par hith le 31/01/2007 17:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
rien n'a foutre du compte rendu du jugement ,tariq c'est notre freres et ca le restera avec c qualites et c defaut,on l'aime en DIEU.

16.Posté par Justice le 31/01/2007 12:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ci-dessous les attendus du jugement rendu par la Cour d'Appel de Lyon concernant la plaine de Taroq ramadan contre Antoine Sfeir.

Contrairement à ce que monsieur ramadan affirme il a bel et bien débouté .

En date du 22 mai 2003 la 7è chambre de la Cour d‘Appel de Lyon jugeant correctionnellement a débouté Monsieur Tariq Ramadan de son appel contre le jugement qui avait relaxé Monsieur Antoine SFEIR de l’infraction de diffamation publique par les motifs qui méritent d’être soulig nés ;

Monsieur SFEIR avait dans un entretien accordé au mensuel Lyon Mag‘ déclaré que : Monsieur Tariq Ramadan « est un orateur habile (…) un fondamentaliste charmeur qui est un spécialiste du double langage ».

Monsieur SFEIR avait également soutenu : « (…) Tous ces islamistes qui militent contre l’intégration, c’est une véritable "bombe à retardement" ».

S’estimant lésé dans son honneur et sa considération, Monsieur Ramadan a porté l’affaire devant la Justice lyonnaise. Par jugement en date du 19 décembre 2002, le TGI de Lyon a prononcé la relaxe de Monsieur SFEIR. Cette décision a été confirmée en appel par des motifs péremptoires.

La Cour d’appel a estimé de façon catégorique, après avoir procédé à une analyse judicieuse des circonstances, de fait en l’espèce, « qu’il ressort seulement des propos d’Antoine SFEIR que les discours de la partie civile peuvent exercer une influence sur les jeunes islamistes et constituer un facteur incitatif pouvant les conduire à rejoindre des partisans d’actions violent...  

15.Posté par ML le 29/01/2007 10:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tariq Ramadan a explosé De villiers lors du débat sur Ripostes le 28/01/07

BRAVO M. Ramadan !!!!!!!

14.Posté par Abdeghani le 28/01/2007 19:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salam'Alikoum

En tous les cas il est en FORME notre frère Tarek Ramadan ....la claque qu'il a mis au vicomte Devilliers et aux sioniste Touati sur ripostes.. bababa bababa babababa....tellement qu'il ne savait plus baver ...il l'a insulté d'islamiste...en fin d'émission....

Personne n'ose vous affronter...Monsieur Ramadan...vous êtes trop intelligent...trop encombrant...trop génant...

Purée si seulement il y en avait ne dizaine des frères ou soeurs comme TR....à nous les MEDIAS...oui....les français(es) seraient moins anesthésiés par leur système...


13.Posté par themask.org le 28/01/2007 12:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tarik et Devilliers même combat...le pouvoir, le pouvoir...et l'argent aussi...

12.Posté par Samira le 27/01/2007 16:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tariq Ramadan face à Devilliers ! C'est une information confirmée je l'ai vérifiée sur le site de Tariq Ramadan. Regardez ce que j'ai lu:

Au cœur du débat politique pour les présidentielles, partir du dimanche 28 janvier et jusqu’au dimanche 18 mars 2007, Serge Moati reçoit un invité principal en direct chaque dimanche dans Ripostes.
Ce dimanche 28/01, l'invité est Philippe de Villiers, président du "Mouvement pour la France". Et candidat à la Présidentielle.
Face à lui, Elisabeth Guigou, députée PS de Seine Saint Denis et Tariq Ramadan, professeur d'islamologie à Oxford.
L'émission sera diffusée en direct à 17h55.

J'espère que le pauvre Tariq ne va pas encore se prendre une gamelle.

11.Posté par kchoukahmed le 27/01/2007 14:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quelqu'un a-t-il les attendus du jugement rendu par la Cour d'Appel de Lyon le
2 juillet 2003 dans le proçès l'opposant à Antoine Sfeir ?

10.Posté par hith le 26/01/2007 15:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
encore notre freres du senegal qui fait la pleureuse partout ou il passe arrete stp, tu n'ai pas credible on a l'mpression que c toi qui roule pour les sionistes,tariq n'ai pas parfait mais sinceres,

9.Posté par Salah le 26/01/2007 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour,

Je propose d'envoyer une lettre de protestation aux éditions Flammarion. Que leur pratiques relève de l'ignonimie intellectuelle.

8.Posté par antipolemique le 26/01/2007 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Y'en a marre de toujours polémiquer sur le même bonhomme. VOUS N'AVEZ RIEN D"AUTRE A DIRE ?

1 2