Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Fillon dit passer 'la moitié de son temps à débattre' avec Sarkozy

| Mercredi 21 Mai 2008



François Fillon a affirmé mercredi passer "la moitié de son temps à débattre" avec le président Nicolas Sarkozy, réfutant les rumeurs de tensions entre les deux hommes, mais aussi de marginalisation de Matignon au sein de l'exécutif.
"Je passe à peu près la moitié de mon temps à débattre avec le président de la République (...) c'est un dialogue qu'on a tous les deux", a dit le Premier ministre interrogé au 20 heures de France 2.
"Qui conduit la réforme de la Constitution, si ce n'est le Premier ministre ? Qui est en train, en ce moment, d'essayer de conduire une réforme de la démocratie sociale qui est une réforme radicale (sinon le même Premier ministre) ?" a-t-il encore interrogé, avant d'estimer que sa mise à l'écart "est une vision qui n'appartient qu'aux observateurs".
M. Fillon a également glissé avoir pris son petit-déjeuner mercredi matin "en tête-à-tête" avec le chef de l'Etat. Ils se sont demandé à cette occasion, a-t-il rapporté, "si les observateurs, voire ceux qui les alimentent, vivent dans le même monde que nous".
Interrogé sur le sens de la réunion de sept ministres la semaine dernière à l'Elysée, alors que lui-même n'était pas présent, il a aussi assuré qu'"il n'y a pas de conseil des ministres bis à l'Elysée".
Pour M. Fillon, "dans la Ve République, en réalité, il ne peut pas y avoir de conflit entre le président et le Premier ministre, pour une raison très simple: le président est légitime, il met en oeuvre une politique, il la dessine, et le Premier ministre l'exécute. Cela a toujours été comme ça".
"La différence", a-t-il poursuivi, c'est que dans le passé, cela se faisait en catimini", tandis qu'"aujourd'hui, avec Nicolas Sarkozy, les fenêtres et les portes de l'Elysée sont grandes ouvertes".