Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Faux tracts associant Mélenchon à l'islam : Marine Le Pen condamnée

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 3 Avril 2014



Marine Le Pen a été condamnée, jeudi 3 avril, par le tribunal correctionnel de Béthune (Pas-de-Calais) à 10 000 euros d’amende pour l’affaire des faux tracts visant Jean-Luc Mélenchon, le coprésident du Parti de gauche, associé faussement à l'islam. La présidente du Front national a aussitôt fait savoir par la voix de son avocat qu’elle fait appel de la décision.

Elle était citée à comparaître pour « manœuvre frauduleuse » et publication d’un montage sans le consentement de l’intéressé. Elle encourait une peine d’un an d’emprisonnement, 15 000 euros d’amende et une peine complémentaire de privation des droits civiques – autrement dit dans son cas, une peine inéligibilité.

Distribués par des militants du Front national fin mai 2012 pendant l’élection législative à Hénin-Beaumont, où Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon étaient en campagne, les tracts portaient la mention « Votons Mélenchon ! » en français et en arabe. Ils citaient une phrase prononcée par le candidat du Front de gauche lors d’un discours à Marseille : « Il n’y a pas d’avenir pour la France sans les Arabes et sans les Berbères du Maghreb. »

Marine Le Pen, qui avait nié sa responsabilité au début de l'affaire, avait ensuite déclaré à plusieurs reprises « assumer » ces tracts et s’était félicitée de ce « coup de communication politique ». Cette position déguise mal ce qui révèle d'une manipulation électorale de très mauvais goût.

Lire aussi:
Faux tracts de Mélenchon associé à l'islam : Marine Le Pen devant la justice
Législatives : des faux tracts associant Mélenchon à l'islam et aux Arabes circulent