Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Religions

Face au Covid-19, la solidarité interreligieuse appelée à la rescousse pour « servir un monde blessé »

Rédigé par Saphirnews | Samedi 29 Août 2020 à 09:00

           

Face à la crise sanitaire du Covid-19, le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux et le Conseil œcuménique des Églises ont publié, jeudi 27 août, un document de réflexion visant à favoriser l’entraide entre les croyants de toutes les confessions et les personnes de bonne volonté.



Face au Covid-19, la solidarité interreligieuse appelée à la rescousse pour « servir un monde blessé »
Appeler à « une plus grande sensibilisation et coopération œcuménique et interreligieuse » dans un contexte de pandémie mondiale, c’est en substance le but que se sont fixées le Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux (CPDI) et le Conseil œcuménique des Églises (COE) en publiant, jeudi 27 août, un document de réflexion intitulé « Servir un monde blessé dans la solidarité interreligieuse : un appel chrétien à la réflexion et à l'action pendant le Covid-19 ».

Dans ce texte (disponible plus bas, en anglais), les deux institutions chrétiennes font état des conséquences engendrées par la pandémie. Elles affirment notamment que la crise a rappelé l'existence d'un « fossé scandaleux » entre les riches et les pauvres, « les privilégiés et les déshérités », et qu'elle a « exacerbé les préjugés raciaux et conduit à une violence accrue contre ceux qui sont depuis longtemps considérés comme une menace pour le corps politique dominant qui est structuré et soutenu par des systèmes d'inégalité, d'exclusivisme, de discrimination et de domination ».

« La prise de conscience accrue de notre vulnérabilité commune est un appel à de nouvelles formes de solidarité dépassant toutes les frontières », lit-on dans le document.

Un appel à « nourrir la solidarité par la spiritualité »

« Face à la pandémie de COVID-19, la famille humaine est confrontée à un appel sans précédent à se protéger les uns les autres et à guérir nos communautés », précise Ioan Sauca, secrétaire général par intérim du COE.

Les deux organisations ont ainsi fait plusieurs recommandations, s’adressant d'abord aux chrétiens mais aussi aux fidèles d’autres religions, « qui ont déjà répondu à cette crise par des réflexions similaires basées sur leurs propres traditions ». « Lorsque nous travaillons main dans la main avec des croyants d'autres confessions et des personnes de bonne volonté, nous façonnons la paix, la justice et l'interdépendance qui sont au cœur de nos convictions religieuses, tout en recréant et en renforçant ces valeurs », signifie-t-elles.

Sont préconisés, entre autres, « promouvoir une culture inclusive célébrant la différence comme un cadeau de Dieu », « nourrir la solidarité par la spiritualité » en développant les pratiques spirituelles traditionnelles telles que la prière ou le jeûne, ou encore, rapporte Vatican News, donner un nouvel élan aux projets interreligieux afin de resserrer les liens de solidarité concrets sur le terrain.

« Servir ensemble un monde blessé fait de nous tous des voisins », fait-on savoir dans ce document, en rappelant que « les relations interconfessionnelles peuvent être un outil puissant d’expression et de création » de mouvements solidaires.

Face à la crise sanitaire, plusieurs initiatives interreligieuses ont vu le jour à travers le monde. Ce fut par exemple le cas de Religions for Peace (RfP) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) qui se sont associés en avril pour lancer une Initiative mondiale interconfessionnelle d’action contre le Covid-19, qui « reflète le rôle unique et essentiel joué par les responsables et acteurs religieux » afin de « sensibiliser aux incidences de cette pandémie sur les plus jeunes citoyens du monde ».