Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Escarpins sur tapis de prière : une installation artistique retirée

Rédigé par | Mercredi 28 Janvier 2015

Mise à jour jeudi 29 janvier : « Silence » sera finalement réinstallée dans les prochains jours, ont fait savoir les commissaires de l'exposition.



Escarpins sur tapis de prière : une installation artistique retirée
Des escarpins posés sur des tapis de prière. L’installation intitulée « Silence » a été retirée d’une exposition à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) avant son lancement dimanche 25 janvier.

C’est après avoir installé l'oeuvre le 22 janvier que les commissaires ont « été informés par la mairie de mises en garde émanant de représentants d'une fédération de citoyens clichois de confession musulmane sur "d'éventuels incidents irresponsables" non maîtrisables pouvant survenir », ont fait savoir deux commissaires et l'artiste franco-algérienne Zoulikha Bouabdellah, dans un communiqué conjoint.

« Silence » a déjà été exposé depuis sa création en 2007 à Paris, Berlin, New York ou Madrid. Elle devait être présentée du 25 janvier au 26 avril dans le cadre de l'exposition « Femina ou la réappropriation des modèles » au Pavillon Vendôme à Clichy-la-Garenne.

Zoulikha Bouabdellah, qui s'est dite surprise de « l'incompréhension » suscitée par son installation, « ne souhaite en aucun cas que cette pièce soit le prétexte de quelques-uns pour nourrir davantage les amalgames à travers des interprétations erronées ».

La plasticienne a aussi précisé que son intention n'était « ni de choquer, ni de provoquer » mais de susciter « un dialogue » et d'interroger « les liens entre les espaces profane et sacré, ainsi que la place de la femme au seuil de ces deux mondes ». « Silence » a été remplacé par une installation vidéo représentant une danse du ventre sur fond de Marseillaise.


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur