Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

En Suisse, un prix pour récompenser ceux qui luttent contre l’islam

Rédigé par Lina Farelli | Jeudi 9 Août 2018



En Suisse, un prix pour récompenser ceux qui luttent contre l’islam
Les milieux anti-islam de Suisse, réunies sur une même plateforme, lancent un prix pour récompenser ceux qui se battent contre ce qu'ils appellent « la colonisation islamique » en Europe « souvent au péril de leur vie et dans l’indifférence générale ».

Le mouvement Swiss Stop Islam Award 2018 récompensera les personnalités politiques et publiques dont les actions ou les propos iront dans le sens de cette lutte contre la présence musulmane.

Créé sous l’initiative du Tessinois Giorgio Ghiringhelli, à l’origine de la loi anti-burqa adoptée en 2013 et entrée en vigueur en 2016 dans le Tessin, ce mouvement décernera chaque année un prix de 2 000 CHF (1 735 euros) à trois personnes originaires de la Suisse alémanique, la Suisse romande et la Suisse italienne. Le prix sera financé à travers une opération de crowdfunding qui a déjà réuni jusqu’à présent 1 460 CHF (1 266 euros) sur les 7 000 CHF (6 070 euros) voulue d'ici la fin de l’année selon le journal suisse Le Matin.

Pour cette année, une liste non exhaustive de ceux qui seront nominés pour le prix, des « héros incompris » tels que Giorgio Ghiringhelli les décrit, est déjà publiée sur la plateforme. Parmi eux, une Genevoise Mireille Vallette, fondatrice de l’association suisse Vigilance islam afin de « défendre nos valeurs et notre civilisation, menacées par une religion totalitaire », Uli Windisch, qui dirige le site islamophobe Observateurs.ch, et Alain Jean-Mairet, qui fut un temps le directeur (suisse) de publication du site haineux Riposte Laïque qui appelle carrément à l’interdiction de l’islam qu’il décrit comme « une erreur gagnante ».

Pour rappel, ce dernier a notamment été condamné en 2016 à 5 000 euros d’amende pour provocation à la haine envers les musulmans après la publication d'un article intitulé « Et si l’islam était le culte de la perversion sexuelle et morale ? »

Du côté de la Suisse alémanique, ont été, entre autres, nominés Walter Wobmann, élu du parti anti-immigration UDC et président du Comité d’Egerkingen, à l’origine de l'initiative contre les minarets et Saïda Keller Messahli, fondatrice du Forum pour un islam progressiste, qui a déjà affirmé qu’elle refusera de recevoir cette distinction. Qui gagnera le premier prix de cette initiative honteuse ? La réponse sera connue en fin d’année.

Lire aussi :
Pays-Bas : l'accord des autorités donné à Geert Wilders pour organiser un concours de caricatures du Prophète