Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Dominique Baudis mis en cause pour ses notes de frais

Rédigé par La Rédaction | Vendredi 8 Juillet 2011



Le site Médiapart révèle que le nouveau Défenseur des droits, Dominique Baudis, aurait bénéficié de plus de 36 000 euros de notes de frais indues alors qu'il présidait l'Institut du monde arabe (IMA).

Toujours selon le site d'information, l'ancien maire de Toulouse aurait fait l'objet d'un redressement de l'Urssaf au mois de septembre dernier pour « frais professionnels non justifiés » et « dépenses personnelles ».

Médiapart a également pris connaissance d'une lettre du contrôleur de l'Urssaf faisant état de notes de restaurant libellées au nom de l'épouse de Dominique Baudis et de son fils. Pour ces frais, « le caractère professionnel n'est pas démontré », indique l'Urssaf. L'IMA s'est déjà acquittée d'un redressement de 12 000 euros.

Dominique Baudis a répondu aux accusations en justifiant plusieurs notes de frais par des « rencontres avec des gens du monde arabe qui venaient à Paris pour le weekend ». Il nie tout détournement ou malversation. Le Défenseur des droits affirme avoir remboursé une partie des frais engagés.

Lire aussi :
Dominique Baudis est le nouveau Défenseur des droits
L’IMA organise sa propre fête de la musique
Dominique Baudis pressenti pour être le Défenseur des Droits




Loading