Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Sur le vif

Des plaintes contre Brigitte Bardot après ses insultes envers les Réunionnais

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 20 Mars 2019



Des plaintes contre Brigitte Bardot après ses insultes envers les Réunionnais
Brigitte Bardot a déjà été condamnée cinq fois pour incitation à la haine raciale et risque de l'être à nouveau après sa lettre ouverte adressée au préfet de La Réunion, dans laquelle elle accuse les habitants de l'île de « sauvages » et de « barbares ».

L'ancienne actrice y a décrit La Réunion comme « une île démoniaque »« une population dégénérée encore imprégnée de coutumes ancestrales, des traditions barbares » évolue. « Les autochtones ont gardé leurs gênes de sauvages », a-t-elle affirmé tout en évoquant « des réminiscences de cannibalisme des siècles passés ».

Elle dénonce également le traitement des chats et des chiens dans l’île ainsi que « les fêtes indiennes Tamoul avec décapitations de chèvres et boucs en offrande à leurs dieux et dont les abats jetés à la mer attirent les requins ».

Pour le préfet de La Réunion, Amaury de Saint-Quentin, « cette lettre comporte des termes injurieux et racistes à l’égard des habitants de La Réunion ». Il portera plainte auprès du « procureur de la République de Saint-Denis au titre de l’article 40 du Code de procédure pénale ».

La ministre des Outre-mer, Annick Girardin, présente à La Réunion, mardi 20 mars, s’est jointe à la plainte déposée par le préfet en déclarant que « le racisme ordinaire n’a pas sa place dans le débat d’idées ».

Le président de la Région Réunion, Didier Robert, pointant du doigt des propos « inadmissibles » de la part de Brigitte Bardot, a également annoncé qu’il portera plainte, tout comme l’association SOS Racisme qui a vu une « injure publique » dans les propos « irresponsables, outrageants et méprisants » de Brigitte Bardot.

Les élus de la région réunionnaise se sont également indignés après les propos de cette militante pour la cause animale. « La maltraitance animale est inadmissible, l’outrance et l’injure tout autant ! Qui d’entre les Réunionnais et vous est le plus "sauvage"? », a réagi la sénatrice UDI Nassimah Dindar sur Twitter.

La députée PS Ericka Bareigts a, quant à elle, évoqué « l’inhumanité » de Brigitte Bardot. « Vous desservez une juste cause. Vous combattez une cruauté contre une espèce, mais l’utilisez d’une manière contre vos semblables », a-t-elle aussi fait valoir.

Lire aussi :
En pleine paranoïa, Brigitte Bardot s'inquiète d’une « France algérienne »
Phobie de l’Aïd : Brigitte Bardot sort sa fatwa