Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des imams britanniques prêts à marier de force des mineures

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 10 Octobre 2013



Un reportage de l’émission Exposure de la chaîne anglaise ITV diffusée sur le Web lundi 7 octobre et à la télévision mercredi 9 octobre fait froid dans le dos. Il révèle que des imams du pays sont prêts à marier des filles de 14 ans non consentantes.

Les chefs religieux se sont fait piéger par deux journalistes qui se sont fait passer pour la mère et le frère d’une fille âgée de 14 ans. Ces derniers ont pris contact avec 56 mosquées en expliquant vouloir procéder au mariage de l’adolescente, en précisant qu’elle n’était pas consentante. Si la grande majorité des imams contactés ont refusé, beaucoup en vilipendant une demande « aberrante », 18 d’entre eux ont accepté de marier la jeune fille.

C’est le cas de Mohammed Shahid Akhtar, imam de la mosquée Ghamkol Sharif à Birmimgham. « Elle a 14 ans. Avec la charia par la grâce de Dieu, elle peut se marier », peut-on le voir assurer dans le reportage filmé en caméra caché. Depuis sa diffusion, il a été suspendu de la mosquée - qui peut accueillir 6 000 personnes - le temps d'une enquête interne, souligne le site Fait Religieux. Les responsables du lieu de culte ont, par ailleurs, nié avoir procédé à des mariages forcés.

Ironie du sort, un autre imam pris la main dans le sac est connu pour être un interlocuteur de la police et pour avoir dénoncé, par le passé, les mariages forcés. Après les révélations fracassantes de ce reportage intitulé Forced to Marry, quatre imams sont sous le coup d’une enquête.

Face à la polémique, Ibrahim Mogra, le secrétaire général du Conseil des musulmans de Grande-Bretagne (MCB) a été forcé de réagir. « La loi du Royaume-Uni n'autorise pas le mariage de jeunes filles mineures et c'est tout ce qui nous importe. Dans ce pays, c'est illégal, c'est interdit et aucun imam ne devrait être autorisé à conduire les noces d'une jeune fille qui n'a pas l'âge requis », a-t-il déclaré.

En Grande-Bretagne, l’âge légal d’une jeune fille pour se marier est 16 ans. En Angleterre et au Pays de Galles, les mariages civils ne peuvent pas se dérouler dans les lieux de culte religieux mais en Écosse et en Irlande du Nord, ils peuvent s'y tenir.

Près de 400 enfants, majoritairement des filles originaires des communautés d’Asie du sud, sont mariées de force chaque année, selon les chiffres officiels du gouvernement, le plus souvent à l’étranger mais le reportage d’Exposure tend à démontrer que des filles très jeunes sont également mariées de force sur le sol anglais.

L’association Karma Nirvana, qui vient en aide aux victimes de mariages forcés, indiquent recevoir des appels de filles âgées de seulement 8 ans, rapporte le Daily Mail. L’association reçoit un peu plus de 600 appels par mois. Le consentement étant une condition sine qua none pour valider le mariage, la pratique des unions forcées doit être fermement combattue.

Lire aussi :
Mariage gay : les musulmans de Grande-Bretagne crient à la discrimination
Mariages forcés en Grande-Bretagne: des imams sonnent l'alarme
France : les mariages forcés en baisse




Loading