Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Des ados rendent 4 000 euros trouvés dans le RER : médaillés de la citoyenneté au Sénat

Rédigé par Lina Farelli | Mardi 17 Juillet 2018



Des ados rendent 4 000 euros trouvés dans le RER : médaillés de la citoyenneté au Sénat
« J’ai pas trop mal réussi son éducation. » C’est une phrase empreinte d’humour mais remplie de fierté qu’une mère a prononcée à la vue de son fils et de ses amis quand ils ont reçu, lundi 16 juillet, la médaille de la citoyenneté, au Sénat, des mains du sénateur des Hauts-de-Seine et conseiller municipal de Suresnes, Xavier Lacovelli, au palais du Luxembourg. Une médaille en signe de récompense au geste honorable des huit jeunes ayant rendu plus de 4 000 € trouvés dans un sac dans le RER.

Bilal, Samy, Walid, Bruno, Yanis, Marveen, Dany et Fateh, huit jeunes de la Cités-jardins à Suresnes, ont fait une découverte des plus inattendues le 12 juillet dans le RER A en direction de Cergy : 4 000 € en petites coupures dans un sac plastique. « Ce sac, on est tombés dessus par hasard en allant récupérer un ballon qui avait roulé sous une banquette du RER. Quand on l’a ouvert, on a halluciné », a expliqué Samy lors du petit déjeuner copieux que cette bande de copains a partagé avec le sénateur.

Bilal et Walid, quant à eux, ont raconté les évènements qui ont suivi la trouvaille, comme ces coups de téléphone passés aux grands frères pour connaitre les démarches à suivre. C'est à la stupéfaction non feinte des policiers que le groupe de garçons leur a apporté le sac rempli d’argent.

« Tout le monde ne l’aurait pourtant pas fait. Sur ce coup, il y a vraiment de quoi être fier d’eux », a noté le papa de Marveen. Et c’est vrai que la bravoure et l’honnêteté de ces jeunes garçons méritent du respect et de la récompense. C’est d’ailleurs pour cela que le sénateur Xavier Lacovelli les a conviés au palais du Luxembourg avec leurs familles, mais aussi parce que, selon cet élu, « ces jeunes ont donné une belle leçon à beaucoup de monde en agissant ainsi. Leur civisme est un modèle à suivre ».

« Si cette histoire m’a parlé, c’est peut-être parce que je suis issu du même quartier que ces garçons et que j’y ai grandi », a également indiqué le sénateur.

Pour ces jeunes, ils ont affirmé ne pas avoir mesuré la portée de leur acte de civisme. « Ce n’est que le lendemain que j’ai réalisé, quand on a été sollicités par des journalistes pour raconter notre histoire », a glissé Yanis, surpris de l’intérêt qu’ont porté les médias à leurs gestes. En tout cas, pour Fateh, c’était une occasion « de visiter le Sénat et d’y prendre le petit déjeuner », d'autant plus que, « pour des jeunes de la Cités-jardins, ça n’arrive pas tous les jours… ».