Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

'Député de gauche je suis, député de gauche je reste'

| Lundi 7 Janvier 2008



Aujourd'hui, le député PS Jack Lang a démenti les rumeurs prédisant sa prochaine entrée au gouvernement.

"Aujourd'hui, je suis député du Pas-de-Calais. Député de gauche je suis, député de gauche je reste, le reste n'est que fantaisie", a répliqué M. Lang sur RTL alors qu'on l'interrogeait sur ces rumeurs.

Et de poursuivre "je suis peut-être le seul vrai opposant, parce que passer son temps comme font certains à dénoncer la politique spectacle, les comportements, les apparences, à insulter tel ministre ou le président en fonction, ce n'est pas ce que les gens attendent".

"Ce serait malhonnnête de ne pas reconnaître que le président de la République accomplit certains actes positifs, notamment sur le plan international, le traité européen, l'Union méditerranéenne, ou le projet de réforme des institutions", selon le député.

"Mais ces actes positifs ne peuvent pas occulter la dégradation des conditions de vie", a-t-il dit appelant le pouvoir à "sortir de cette politique économique qui n'est pas clairement affichée". Il faut "mettre l'accent sur l'investissement, remettre du tigre dans le moteur, doper, relancer la croissance. Il faut que l'Etat, ce n'est pas le cas aujourd'hui, soit un chef de guerre pour l'emploi, pour l'innovation, pour la création et pour l'investissement", a-t-il martelé.

Interrogé sur la situation du Parti socialiste, il a déploré un "climat de guerre fratricide". "Que de talents gaspillés depuis cinq ans. On a coupé les ailes parfois aux plus doués" et "la conséquence de ce nombrilisme et de ces déchirements c'est qu'il n'y a aucune lisibilité de notre idéologie, aucun projet, aucune vision, aucune proposition", a-t-il regretté.




Loading