Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 





Religions

De rares rassemblements organisés par des mosquées en France pour la prière de l'Aïd el-Fitr 2020

Rédigé par Lina Farelli | Lundi 25 Mai 2020 à 12:35

Si la grande majorité des mosquées en France ont décidé de garder leurs portes fermées pour l'Aïd al-Fitr, quelques associations cultuelles musulmanes ont choisi d'organiser la prière de l'Aïd, en s'assurant du respect scrupuleux des règles sanitaires.



Une prière de l'Aïd pas comme les autres a pu être organisée, dimanche 24 mai, à la mosquée de Mantes-Sud (Yvelines).
Une prière de l'Aïd pas comme les autres a pu être organisée, dimanche 24 mai, à la mosquée de Mantes-Sud (Yvelines).
Une très large majorité des responsables de mosquées de France ont décidé de ne pas rouvrir leurs lieux de culte pour la prière de l’Aïd dimanche 24 mai, bien qu’un décret les y autorise désormais.

Malgré la vive recommandation du Conseil français du culte musulman (CFCM) de n’organiser aucun rassemblement religieux pour l’Aïd al-Fitr, quelques associations cultuelles, préparées à l'ouverture, ont décidé d’en faire autrement, en prenant le soin de respecter des règles sanitaires très précises.

Lire aussi : Une consultation a été lancée auprès des mosquées de France sur la reprise des cultes, les premiers résultats à l’aube de l’Aïd el-Fitr 2020

C’est le cas à Levallois-Perret, dans les Hauts-de-Seine, où l'Union des musulmans de Levallois a pu organiser la prière de l’Aïd dans un stade de la commune. Plus de 2 000 personnes, rapporte France Info, ont participé à ce rassemblement religieux où les règles de distanciation physique – un mètre de distance entre les fidèles – ont été bel et bien respectées. Tous portaient un masque et ont nettoyé leurs mains avec du gel hydroalcoolique à l’entrée, entre autres mesures sanitaires.

A Ozoir-la-Ferrière, en Seine-et-Marne, c'est également dans un stade que l'Association culturelle et cultuelle des musulmans ozoirienne (ACCMO) a organisé la prière de l'Aïd, comme en témoigne la vidéo qu'elle a postée sur ses réseaux sociaux.

A Mantes-la-Ville, dans les Yvelines, l’Association des musulmans de Mantes-sud (AMMS) a annoncé la veille de l’Aïd qu’elle pouvait organiser la prière, cette fois dans la mosquée mais en deux offices et avec un seuil limite de 300 fidèles contre 1 200 en temps normal afin de respecter les règles de distanciation physique.

Entrées et sorties distinctes pour réguler les flux, port du masque obligatoire, tapis de prière individuels, désinfection des mains… l’AMMS, qui a tout mis en œuvre pour que le rassemblement religieux se déroulent dans les meilleures conditions possibles, s'est félicité de la bonne tenue de la prière grâce au civisme et au sens des responsabilités de ses fidèles. Ce fut tout aussi le cas dans la mosquée Al-Ihsan de Troyes, dans l'Aube, mais avec un nombre de fidèles nettement plus petit eu égard à la taille du lieu de culte.

















Votre agenda