Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Crise alimentaire: les gouvernements doivent intervenir vite

| Lundi 14 Avril 2008



Le président de la Banque mondiale Robert Zoellick a appelé dimanche les gouvernements des pays membres à intervenir rapidement pour éviter que la crise alimentaire n'appauvrisse encore davantage quelque 100 millions de personnes dans le monde. "Sur la base d'une analyse sommaire, nous estimons que le doublement des prix alimentaires au cours des trois dernières années pourrait pousser plus profondément dans la misère 100 millions d'individus vivant dans les pays pauvres", a expliqué M. Zoellick à l'issue de l'assemblée semestrielle de la BM.
"Le programme alimentaire mondial (PAM) a demandé que les pays répondent à son appel de 500 millions de dollars avant le 1er mai et il a reçu des engagements pour au moins la moitié de la somme dont il a besoin", a-t-il dit.
Mais "ce n'est pas assez", a ajouté M. Zoellick. "Il demeure urgent que les gouvernements interviennent", a-t-il souligné.
Fin mars, le PAM a lancé un appel pour obtenir 500 millions de dollars (325 millions euros) supplémentaires afin de couvrir le surcroît de dépenses lié notamment à la hausse des prix du pétrole, qui augmente le coût d'acheminement vers les pays pauvres des denrées de première nécessité.
Présent dans 78 pays où il nourrit 73 millions de personnes, le PAM est l'agence humanitaire la plus importante au monde et joue un rôle essentiel concernant la sécurité alimentaire. L'Agence a fourni en aide alimentaire près de 88 millions personnes dans 78 pays dans le monde en 2006.
La Banque mondiale considère que 33 Etats dans le monde sont menacés de troubles politiques et de désordres sociaux à cause de la montée brutale des prix des produits agricoles et énergétiques.




Loading