Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 

 





Sur le vif

Coronavirus : l’église évangélique de Mulhouse dénonce « une stigmatisation » de ses fidèles

Rédigé par Lina Farelli | Mercredi 25 Mars 2020 à 17:45



Coronavirus : l’église évangélique de Mulhouse dénonce « une stigmatisation » de ses fidèles
Le pasteur de l’Eglise évangélique de la Porte ouverte chrétienne, qui avait organisé un grand rassemblement religieux à Mulhouse (Haut-Rhin) du 17 au 24 février, dénonce la multiplication des « menaces physiques » à l’encontre de sa communauté, accusée d’être responsable de la situation sanitaire que traverse la ville, devenue l'un des plus importants clusters de coronavirus en France.

L'Eglise, qui avait alors réuni quelque 2 000 fidèles, dénonce, dans un communiqué en date du lundi 23 mars, « une stigmatisation » de sa communauté, « et plus généralement de l'ensemble des évangéliques de France ». Déplorant les fake news circulant autour d'elle, elle a tenu à rappeler qu’elle a annulé ses cultes « sur place depuis le mardi 3 mars 2020 » et qu’« aucun rassemblement ne s’est tenu depuis lors en dehors des autorisations légales ».

« L'Église est victime d'un virus qui était déjà en circulation. Nous sommes victimes, comme aujourd'hui malheureusement, tout notre pays et d'autres pays comme l'Italie, et bien avant nous, la Chine. Mais responsable non ! Cela fait 25 ans que nous faisons ce rassemblement et jusque-là, prier ensemble et chanter ensemble n'a jamais été un délit », signifie également auprès de France Info le pasteur, Samuel Peterschmitt, rappelant qu’à l’époque les mesures barrières n’existaient pas.

« Nous ne pouvions rien mettre en œuvre. Monsieur le président Macron était à peu près 300, 400 mètres de chez nous le 18 février (pour son discours contre le séparatisme, ndlr). Manifestement, personne n'était au courant de ce qui se passait », assure-t-il, avant d'ajouter : « Je pense qu'à ce moment-là, personne n'était conscient que la chaîne de contamination était déjà en route et qu'elle était probablement déjà active, même avant notre rassemblement. »

« Nous avons déjà au sein de la communauté 17 décès. Nous avons des familles endeuillées, des personnes qui sont dans le coma » et « des personnes qui sont encore hospitalisées », indique le religieux, lui-même contaminé au Covid-19, qui déplore « un déchaînement sur les réseaux sociaux » contre son église.

Le bilan du Covid-19 est chaque jour plus lourd en France et à l’étranger.

Lire aussi :
Chloroquine contre coronavirus : les dangers qui guettent l'imprudence née d'un emballement médiatique

Et aussi :
Morts du coronavirus : une fatwa qui appelle à « privilégier la prière sur l’absent » faute d'assister aux funérailles
















Votre agenda