Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Coronavirus : 1 décès en France, 5 nouveaux cas en Arabie Saoudite

Rédigé par La Rédaction | Mercredi 29 Mai 2013



Le premier patient atteint du coronavirus (nCoV) en France est décédé mardi 28 mai. Hospitalisé depuis le 23 avril après son retour d’un voyage à Dubaï, l’homme de 65 ans avait été transféré au centre hospitalier de Douai puis placé sous ECMO (oxygénation par membrane extra-corporelle) au CHRU de Lille le 8 mai.

C'est le premier malade à mourir dans l’Hexagone de ce nouveau coronavirus appelé syndrome respiratoire coronavirus du Moyen-Orient. Ce virus est proche de celui du syndrome respiratoire aigu sévère, le SRAS, qui avait infecté 8 000 personnes et fait 800 morts en 2002-2003.

« Les pouvoirs publics restent en alerte, mais aujourd'hui, au-delà de la tristesse que provoque le décès de ce malade, il n'y a pas aujourd'hui de situation nouvelle au regard de l'épidémie dans notre pays », a déclaré la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Un deuxième homme d'une cinquantaine d'années, qui avait partagé la chambre de la victime du 27 au 29 avril, est toujours hospitalisé au CHRU de Lille. « Son état reste stable, mais toujours très sérieux », a indiqué à son sujet le CHRU de Lille.

Les premiers cas d'infection se sont produits en Jordanie, en avril 2012. Puis des malades atteints du nCOV ont été retrouvés au Qatar, en Tunisie, aux Emirats arabes unis, en Allemagne, en Grande-Bretagne et en France. Mais la majorité des cas ont été enregistrés en Arabie Saoudite. Dans le royaume, le virus a entraîné la mort de 18 des 39 personnes contaminées et les autorités ont annoncé, mardi 28 mai, avoir détecté cinq nouveaux cas.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a offert, vendredi 24 mai, son aide au pays pour enquêter sur l'origine de ce virus. Elle s’inquiète des risques de propagation lors du pèlerinage à La Mecque (hajj) en octobre et prochainement lors du petit pèlerinage ('omra), qui aura lieu au mois de juillet. Mais, « pour le moment, l’OMS n’a pas conseillé de ne pas faire de voyage en Arabie Saoudite », a indiqué Gregory Härtl, porte-parole de l'OMS. « Il y a beaucoup d’informations qui manquent, notamment sur la transmission du virus », a-t-il expliqué à Europe 1. L’OMS a décidé de dépêcher une équipe à La Mecque pour tenter d’obtenir les informations manquantes.

En 2009, cinq pèlerins étaient décédés de la grippe A lors du hajj.

Lire aussi :
Arabie Saoudite : un virus proche du SRAS fait cinq morts
Hajj 2012 : face au virus du type SRAS, quel danger pour les pèlerins ?
Pas de hajj pour les militaires musulmans de France
Grippe A : un vaccin pour les pèlerins ?
Grippe A : le Quai d'Orsay se conformera aux décisions saoudiennes