Connectez-vous S'inscrire






Points de vue

Comme toujours en période de crise, on cherche des boucs émissaires !

Par Fadila Mehal*

Rédigé par Fadila Mehal | Samedi 29 Octobre 2011



Comme toujours en période de crise, on cherche des boucs émissaires !

L’initiative des 67 députés UMP de la Droite populaire de déposer un amendement pour exclure désormais les étrangers du minimum vieillesse, est une nouvelle étape, une nouvelle escalade pour désigner l’étranger comme le coupable de tous nos maux . Pour la Droite populaire, Il devient aussi, actualité oblige, le responsable du creusement de nos déficits abyssaux. Comme toujours la méthode est la même, on s’attaque aux plus faibles, certains de ne trouver aucune résistance chez des personnes âgées, pauvres parmi les plus pauvres.

Messieurs de la Droite populaire, on vous croyait plus courageux quand vous pourchassiez les délinquants et les multirécidivistes. Aujourd’hui vos cibles sont les personnes âgées, étrangères forcément, dont beaucoup d’entre elles ont connu l’exil et le déracinement. Ces hommes et ces femmes à qui vous refusez le minimum vieillesse ont construit vos maisons et vos routes, ils ont entretenu vos jardins et vos voieries, cultivés vos champs, leurs femmes ont nettoyé vos maisons et les écoles où ont vos enfants ont grandi. Certains d’entre eux ont même défendu nos frontières au prix de leur sang. Ils méritent aujourd’hui de vieillir dignement auprès des leurs, même si beaucoup d’entre eux meurent tous les jours dans l’isolement des foyers loin de vos yeux et de votre conscience.

Messieurs de la Droite populaire, s’il existe des abus dans l’octroi du minimum vieillesse, il faut que vous les combattiez et faire en sorte de mieux contrôler ce droit fondamental mais de grâce ne désignez pas des milliers de personnes à la vindicte populaire comme des « profiteurs patentés », alors qu’elles ont donné leurs bras et leur jeunesse pour que prospère la France des Trente Glorieuses.

Respectez cette mémoire, vous qui vous dites si attachés à notre Histoire collective.


* Fadila Mehal est membre du shadow cabinet du MoDem (Mouvement démocrate), chargée de l’intégration, de l’égalité des chances et de la lutte contre les discriminations.