Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Colombie: sortie de prison pour des guérilleros

| Jeudi 31 Mai 2007



Le gouvernement colombien prépare la prochaine sortie de prison "de 350 à 400 guérilleros" des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC - marxiste), le 7 juin, a déclaré mercredi à l'AFP un conseiller du président Alvaro Uribe.

"Il a toujours été question de (libérer) de 350 à 400 guérilleros, mais la décision finale (quant au nombre) sera prise par le Haut conseiller du gouvernement pour la paix Luis Carlos Restrepo", a précisé José Obdulio Gaviria, le conseiller personnel du président.

Mardi, Carlos Holguin, ministre de l'Intérieur, avait annoncé que 1.000 rebelles étaient prêts à accepter le marché du président Uribe, en s'engageant à ne pas rejoindre les rangs des FARC mais à intégrer le programme officiel de démobilisation, placé sous la tutelle de l'Eglise catholique.

Le ministre avait précisé que tous ces candidats seraient examinés avec attention afin d'éviter la libération de faux guérilleros. Selon M. Gaviria, la liste sera en effet épurée.

Le conseiller présidentiel a également confirmé qu'avant de "retrouver la liberté définitive", les guérilleros seraient transférés dans un premier temps vers des lieux "de concentration temporaire", répondant à toutes les conditions de sécurité, puis vers "un site plus agréable, quasi-ouvert".

Les FARC, première guérilla de Colombie avec 17.000 hommes, réclament la libération de 500 de leurs hommes en échange de 56 otages, dont trois Américains et la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt, ex-candidate écologiste à la présidentielle colombienne, enlevée le 23 février 2002.




Loading