Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Canada : un père musulman en soins intensifs après une agression qualifiée de crime haineux

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 20 Juillet 2018



Canada : un père musulman en soins intensifs après une agression qualifiée de crime haineux
Un pique-nique familial a viré au drame dans la soirée du dimanche 15 juillet à Mississauga, dans la banlieue de Toronto, au Canada. Alors que Muhammed Abu Marzouk, sa femme Diana Attar et leurs deux filles de 4 et 6 ans s’apprêtaient à rentrer chez eux, deux individus ont commencé à asséner des coups de pieds à leur voiture et à proférer des injures racistes à leur égard.

En sortant pour affronter les deux hommes, ce père de famille de confession musulmane a été roué de coups. Des violences qui lui auraient été fatales si sa femme n’a pas décidé de protéger sa tête et de prendre les coups à sa place.

La police canadienne étudie désormais sérieusement la piste d’un crime de haine au regard de l’ampleur des dommages subis par ce père de famille de 39 ans et des insultes racistes rapportés par ses proches, qui démontrent un acte bien plus grave qu’une rage au volant, ainsi envisagée au départ par la police. Les auteurs du drame, Adem et Janis Corhamzic, deux frères âgés respectivement de 27 et 19 ans, ont laissé un Abu Marzouk inconscient, baignant dans une mare de sang sous les yeux effrayés des membres de sa famille.

La victime a été transportée à l’hôpital St Michael de Toronto où les médecins l’ont traité pour de multiples fractures au visage et une hémorragie cérébrale grave ayant nécessité une intervention chirurgicale. « Vous ne continuez pas à donner des coups de pieds à un homme quand il gise dans la mare de son propre sang. Vous ne continuez pas à donner des coups de pied à la femme d’un homme qui essaie de couvrir la tête de son mari couché sur le sol », a raconté le frère de la victime.

Ibrahim Hindy, ami de la famille, a raconté la manière dont la famille, notamment les deux petites filles vivent ce traumatisme. « Elles pensent que leur père est mort », a-t-il déclaré, indépendamment de ce que leur mère et les autres membres de la famille leur disent.

À la suite de ce drame, une collecte en ligne a été lancée et a réuni, en date du vendredi 20 juillet, la somme de 122 000 dollars canadiens (80 000 euros), pour soutenir la victime et sa famille. Les crimes haineux contre les musulmans ont augmenté, selon le HuffPost, de 90 % dans la région de Peel, à laquelle est rattachée Mississauga, depuis l'année dernière, selon les sources policières, contre 60 % dans tout le pays. La mairesse de Mississauga a condamné la brutalité dont a été victime la famille.