Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Cameraman tué à Gaza: HRW met en cause l'attitude des militaires israéliens

| Lundi 21 Avril 2008



L'organisation de défense des Droits de l'Homme Human Rights Watch (HRW) a mis en cause dimanche le comportement des militaires israéliens dans la mort du caméraman palestinien de l'agence britannique Reuters, tué mercredi à Gaza par un tir de char israélien. "Les militaires israéliens ne se sont pas assurés au préalable qu'ils visaient un objectif militaire avant de tirer et il y a des indices selon lesquels ils ont visé les journalistes", affirme Joe Stork, le directeur d'HRW pour le Proche-Orient, dans un communiqué.
Fadel Chanaa, 23 ans, a été tué mercredi par un tir de char israélien alors qu'il filmait des confrontations entre l'armée israélienne et des groupes armés palestiniens à Gaza.
S'appuyant sur les images filmées par le cameraman et des témoignages recueillis sur place, HRW estime qu'il n'y avait pas d'activités militaires palestiniennes dans le secteur quand le char a tiré.
Une porte-parole militaire israélienne, interrogée par l'AFP, a démenti cette version des faits et annoncé l'ouverture d'une enquête militaire dont les résultats seront "remis au procureur général de l'armée".
"Le photographe se trouvait en zone de combats, alors que nos forces essuyaient des tirs", a-t-elle affirmé. "Les allégations selon lesquelles l'armée israélienne aurait pris pour cible le journaliste sont totalement infondées", a-t-elle dit.
"Tsahal (l'armée israélienne) s'efforce tout au contraire d'éviter de faire des victimes parmi des personnes non impliquées dans les violences", a-t-elle souligné.
Elle a encore signalé que l'ouverture d'une enquête était une procédure habituelle en cas de victimes civiles de tirs de l'armée.
Mercredi, le chef de la rédaction de Reuters, David Schlesinger, avait "exigé une enquête immédiate".
Selon l'agence de presse, Fadel Chanaa était sorti de son véhicule siglé "TV" pour filmer un char, à plusieurs centaines de mètres de lui, qui participait aux opérations de l'armée israélienne dans le centre de la bande de Gaza.
La vidéo du journaliste, filmée quelques secondes avant sa mort, montre le char ouvrant le feu. Dix-neuf autres Palestiniens, pour la plupart des civils, et trois militaires israéliens ont été tués le même jour.




Loading