Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

C'est au Président de 'gérer ses conseillers'

| Vendredi 22 Février 2008



C’est au "Président de la République de gérer ses conseillers" a estimé François Fillon jeudi dans le journal de 20h de France 2, suite à la polémique née des déclarations de la directrice de cabinet de Nicolas Sarkozy sur les sectes.

"Je n'ai pas de conseils à donner aux conseillers du Président de la République. C'est au Président de la République de gérer ses conseillers. Moi je gère la communication du gouvernement", a affirmé le chef du gouvernement se refusant à tout autre "commentaire".

"La dérive sectaire doit être combattue", a-t-il ajouté réaffirmant sa confiance dans la Mission de lutte contre les sectes (Miviludes). Il a répété vouloir la "renforcer" et "qu'elle puisse actualiser la liste des organisations considérées comme sectaires". Selon le chef du gouvernement, "le rôle de la puissance publique, c'est de combattre" les sectes, "de les traduire devant la justice quand il y a lieu de le faire".

Concernant une autre polémique portant sur la Shoah au CM2, elle n'est en fait que la conséquence d'un "nouveau système politique" dans lequel le Président de la République, porté par une "très forte légitimité" électorale, "donne des impulsions, bouscule des habitudes". "Derrière ce qu'il faut c'est un gouvernement structuré qui puisse mettre en place les réformes que cette impulsion" a provoquées, a-t-il estimé.

François Fillon a de nouveau fait bloc avec le chef de l'Etat, relativisant encore les "écarts de sondage" entre eux, qui "sont anecdotiques" et "n'ont pas beaucoup de signification".




Loading