Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Bondy : la laïcité pour forcer les élèves à manger de la viande

Rédigé par La Rédaction | Mardi 23 Avril 2013



Le mot de la directrice d’une école maternelle de Bondy, en Seine-Saint-Denis, adressé lundi 22 avril aux parents d’élèves a suscité l’indignation. Et pour cause : dans ce mot rédigé à l’attention des « familles dont les enfants déjeunent à la cantine », elle fait savoir que tous les élèves sont obligés de manger de la viande.

« Si pour des raisons religieuses vous ne voulez pas que votre enfant mange de la viande, je vous invite à me rencontrer car nous n’accepterons pas cette situation », met-elle en garde. « Je vous rappelle que votre enfant est scolarisé à l’école de la République et que la laïcité - qui est des fondements de cette République - doit être respectée dans son intégralité », conclut la directrice.

A la lecture de ce mot dans le carnet de correspondance de leur enfant, de nombreux parents n’ont pu qu’être choqués. Le message scanné et mis en ligne sur les réseaux sociaux a rapidement fait le tour le toile dans la nuit de lundi à mardi.



Bondy : la laïcité pour forcer les élèves à manger de la viande
La laïcité mangée à toutes les sauces

De quel droit la directrice compte-t-elle forcer les élèves à consommer de la viande ?, s’offusquent les internautes. Et qui est-elle ? L’école maternelle Jules Ferry est rapidement identifiée.

Submergée d'appels mardi 22 avril, la directrice décide finalement de faire marche arrière et publie dans la foulée un rectificatif. « Ce mot invitait les parents à venir me voir pour trouver une solution pour le bien être de leur enfant et ne remettait en aucun cas la liberté individuelle de chaque individu à s’alimenter comme il le souhaite », explique-t-elle.

« Je présente à tous ceux que j’ai heurté par ma maladresse et par une mauvaise transcription du concept de la laïcité, mes plus sincères excuses. Je suis vraiment désolée, mon intention n’était pas de rentrer dans ce type de conflit qui me dépasse totalement, mais de veiller à ce que les élèves mangent à leur faim », indique la directrice, qui déclare ne pas avoir pris la mesure de sa première décision.

La mobilisation massive de citoyens indignés contre cette dérive du principe de laïcité, instrumentalisé à tout-va, a réussi à mettre la directrice dans l'embarras la plus totale. Gageons que cette dérive soit la dernière observée dans cette école.

Lire aussi :
Gironde : du porc sinon rien à la cantine scolaire
Laïcité : à la cantine, des menus « sans viande » pour plaire à tous
Menus dans les cantines : menace d’une plainte à Gonesse
Halal, casher, végétarisme : la dame de la cantine a forcé mon enfant à manger de la viande