Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Birmanie : 300 musulmans déplacés lors de violences interreligieuses

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 30 Mai 2013



Les violences interreligieuses se poursuivent en Birmanie où les musulmans sont constamment pris pour cible. De nouveaux affrontements entre bouddhistes et musulmans ont fait au moins un mort et cinq blessés à Lashio, la capitale de l'Etat shan, dans le nord-est du pays, mardi 28 et mercredi 29 mai.

Les émeutes ont éclaté mardi en fin de journée lorsqu’un musulman de 48 ans a été arrêté après avoir grièvement brûlé une bouddhiste de 24 ans qui vendait de l'essence. Des moines et des habitants ont alors réclamé à la police qu'elle leur livre l'agresseur présumé, en vain. Des magasins, la mosquée, l'école musulmane et l'orphelinat ont été incendiés. En réponse, les autorités ont imposé un couvre-feu et l’armée a été déployée en renfort aux côtés des policiers. Le calme est revenu jeudi.

Ces événements ont tout de même provoqué le déplacement de 300 musulmans, qui se sont réfugiés dans un monastère de la ville, placé sous la protection de la police et de l'armée. Constamment discriminés, les musulmans vivent davantage dans la terreur depuis juin 2012, lorsque les violences à l’égard de la minorité musulmane des Rohingyas se sont intensifiées, dans l’ouest du pays.

Dernièrement, en mars, 44 personnes ont été tuées et 27 mosquées et 14 écoles islamiques ont été détruites lors de violences interreligieuses dans le centre du pays. Une nouvelle fois, seuls des musulmans ont été condamnés pour ces violences ciblant pourtant principalement les musulmans.

La Birmanie est également confrontée de longue date des tensions ethniques avec la minorité kachin, majoritairement chrétienne, qui combattent pour leur indépendance. Le gouvernement birman et les rebelles de cette minorité ethnique ont signé, jeudi 30 mai, un accord de cessez-le-feu provisoire. C'est le premier depuis la reprise des combats en juin 2011, après 17 ans de trêve.

Lire aussi :
La Birmanie réhabilitée sur le dos de ses musulmans persécutés
Birmanie : après les émeutes interreligieuses, sept musulmans condamnés
La Birmanie, coupable de crimes contre l’humanité envers les musulmans (HRW)
Birmanie : l'ONU peine à reconnaître le racisme anti-musulman
L’exil ou la mort : les musulmans en Birmanie, en voie d’extermination
Birmanie : reportage sur le massacre à huis-clos des Rohingyas
L’UE lève les sanctions contre la Birmanie, accusée de nettoyage ethnique
Tariq Ramadan : la fraternité, un impératif face au massacre de musulmans en Birmanie