Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

'Bilan sans tabous ni règlements de compte'

| Mardi 21 Août 2007



Dans un entretien accordé au quotidien Libération daté du mardi 21 août, Aurélie Filipetti, la député de Moselle de 34 ans, ex conseillère de Ségolène Royal pendant la campagne présidentielle, est revenue sur la défaite, estimant qu'il fallait faire "un bilan sans tabous ni règlements de compte".

Ayant participé au séminaire de travail consacré au bilan de campagne de Mme Royal, Aurélie Filipetti a expliqué que celui-ci "avait pour but d’analyser la défaite et de construire une réflexion sur la suite, certainement pas de fonder un nouveau courant. Je pense qu’il est urgent de travailler sur le fond pour offrir aux Français des réformes hors du prêt-à-penser et relever les défis de la mondialisation grâce à la société de la connaissance".

Revenant sur les diverses contribution sur la rénovation du parti socialiste, Aurélie Filipetti a estimé que "pour le moment, l’essentiel est d’ouvrir portes et fenêtres, d’associer des personnes extérieures, chercheurs, associatifs, et de créer une ébullition intellectuelle et politique pour construire une gauche moderne. Et il est temps de sortir des étiquettes".





Loading