Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Sur le vif

Belgique : une fête de collège avec des jeunes déguisés en « musulmans » suscite l'indignation (vidéo)

Rédigé par Lina Farelli | Vendredi 1 Mars 2019



Belgique : une fête de collège avec des jeunes déguisés en « musulmans » suscite l'indignation (vidéo)
Les scènes filmées mercredi 27 février dans l’enceinte du collège catholique de Melle, dans la région flamande, à l’occasion de « la fête des 100 derniers jours », une fête pour les élèves de dernière année trois mois avant la fin de leurs études secondaires, sont hallucinantes.

Pour « honorer » la thématique de « l’Arabie Saoudite », on y voit des élèves qui, déguisés en « musulmans », imitent grossièrement l’accomplissement d’une prière dans la cour de récréation. Plus grave, certains portaient de fausses ceintures explosives, procédant ainsi à des amalgames honteux entre islam et terrorisme. Le tout dans une ambiance joviale qui ne peut que laisser perplexe ceux qui visionnent les scènes.


Une activité islamophobe dénoncée

Parmi les lanceurs d’alerte, on retrouve Zaki Chairi. C’est choqué que l’humoriste belge a dénoncé « une activité islamophobe ». « Effrayant ce qu'on laisse organiser dans nos écoles en Belgique », a-t-il commenté.

« Je n’imagine même pas l’impact de cette scène sur l’ensemble des élèves, je ne sais pas s’il y a des musulmans dans cette école, mais je me serais senti très mal à l’aise en tout cas », a-t-il déclaré, appelant les internautes à signaler l’acte et à écrire à la direction de l’école pour s’insurger de l’initiative.

« Il n'y avait pas d'intention de provoquer ni de blesser qui que ce soit, il faut regarder cela dans l'atmosphère de la célébration des 100 jours », s’est expliqué, pour sa part, le directeur du collège Jan De Gendt selon des propos rapportés par le média DH. Pour lui, « l'ambiance des 100 jours se rapproche de celle du carnaval ».

Des déclarations qui sont loin de suffire. Selon 7Sur7, une plainte a été déposée à l'inspection. Face au tollé, l'école a décidé d'organiser prochainement un moment d'écoute et de découverte avec différents représentants religieux pour casser les stéréotypes qu'ont visiblement certains jeunes.

Mise à jour : L’Exécutif des musulmans de Belgique (EMB) a informé, lundi 4 mars, avoir interpelé l’institution belge de lutte contre la discrimination et de promotion de l’égalité des chances Unia ainsi que le directeur général de l’enseignement catholique en Flandre concernant les faits constatés dans le collège de Melle, des « agissements qui créent l’amalgame entre musulmans et terroristes et (qui) ne favorisent pas le vivre-ensemble ».

« Si le directeur de l’établissement scolaire n’y voit "aucune intention de provoquer, ni de blesser qui que ce soit", l’EMB y voit au moins une maladresse, voire un comportement provocateur et offensant », ajoute l’instance, qui indique qu’elle prendra « ses dispositions » selon le retour que lui fera l’Unia.