Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Belgique : cinq associations musulmanes portent plainte contre Gaia

Rédigé par Lina Farelli | Jeudi 27 Septembre 2018



Belgique : cinq associations musulmanes portent plainte contre Gaia
Une campagne d'affichage en Belgique mettant en scène un mouton qui pleure des larmes de sang scandalise des associations musulmanes. Cinq d'entre elles ont haussé le ton et ont porté plainte contre l'association Gaia, l’auteur de l’affichage, connu pour ses luttes contre l'abattage sans étourdissement. Une enquête est désormais ouverte pour « racisme, incitation à la haine et à la violence ».

Cette affiche, qui date de la célébration de l'Aïd al-Adha, vise à dénoncer les sacrifices de milliers d'animaux lors de cette fête et les pratiques rituelles sans étourdissement, au nom du bien-être animal selon Gaia. Pas pour des associations musulmanes qui y voient une stigmatisation des musulmans.

Ainsi, la Fédération islamique de Belgique, l’association Diyanet Belgique, l’Association culturelle albanaise de Belgique et de Namur, le Rassemblement des musulmans de Belgique se sont portés partie civile pour dénoncer cette campagne.

De son côté, le Collectif contre l’Islamophobie en Belgique (CCIB) a formellement accusé Gaia de se prêter au jeu de l’extrême droite, notamment depuis qu’il a porté plainte contre des sites d’abattage de Bruxelles où les rites religieux sont autorisés.

Dans un communiqué publié mercredi 26 septembre, Gaia a réagi aux accusations portées par les associations musulmanes.

Après avoir précisé que cette même image est utilisée depuis 2017 dans le cadre de la lutte pour l'adoption d'une loi en faveur de « l’étourdissement des animaux lors des abattages rituels », l’organisation a exhorté Bruxelles à « suivre l’exemple de la Wallonie et de la Flandre » où les animaux doivent être étourdis avant l’abattage. Selon Michel Vandenbosch, Gaia ne prend pas « à la légère le fait d’être accusée à tort d’incitation à la haine et à la violence ».

Aujourd’hui, un juge d’instruction est en charge de cette affaire et une enquête est ouverte pour déterminer la nécessité d’une poursuite ou non contre Gaia.

Lire aussi :
Fêter l’Aïd al-Adha avec conscience
Belgique : l’interdiction de l’abattage rituel dans les abattoirs temporaires confirmée en Flandre