Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Arabie Saoudite: le roi Abdallah va lancer à Madrid un dialogue inter-religieux

| Dimanche 6 Juillet 2008



Le roi Abdallah d'Arabie saoudite va présider la conférence mondiale sur le dialogue inter-religieux, prévue du 16 au 18 juillet à Madrid, a annoncé samedi son cabinet royal dans un communiqué.
Le souverain saoudien va "présider l'ouverture de la conférence mondiale de dialogue du 16 au 18 juillet à Madrid", a indiqué le communiqué cité par l'agence officielle Spa, ajoutant que le roi Abdallah s'est rendu d'abord au Maroc pour un séjour privé.
La conférence de Madrid, organisée par la Ligue islamique mondiale, basée à La Mecque, a été convoquée sur une proposition du roi Abdallah.
Le souverain avait alors suggéré l'amorce d'un dialogue entre l'islam, le christianisme et le judaïsme, une première pour un souverain de cette monarchie ultraconservatrice, guidée par le wahhabisme, une doctrine rigoriste de la religion musulmane.
Son initiative est destinée à améliorer l'image de l'islam, ternie par les accusations de terrorisme après les attentats du 11-Septembre 2001.
L'initiative du roi Abdallah avait été accueillie favorablement par le Grand rabbinat d'Israël.
Lors de leur rencontre en novembre au Vatican, le pape Benoît XVI et le souverain saoudien, "Serviteur des deux Saintes mosquées" de La Mecque et Médine, s'étaient engagés pour "un dialogue interculturel et inter-religieux".
L'Arabie saoudite n'en reste pas moins le seul pays arabe à interdire sur son sol toute pratique religieuse autre que celles de l'islam.
En juin, la Ligue islamique mondiale avait annoncé le choix de Madrid pour la tenue de la conférence dont l'objectif est, selon elle, de "promouvoir la justice, la sécurité et la paix" dans le monde, de "préserver la structure familiale" et de "faire face aux fléaux du terrorisme, de l'injustice et des stupéfiants" notamment.
La Ligue islamique mondiale, une organisation non gouvernementale, regroupe diverses associations dans les pays musulmans ainsi que des minorités musulmanes dans plusieurs autres pays.





Loading