Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Après l’appel à la prière bidon, les jets de pierre contre la mosquée

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 19 Novembre 2009



Le référendum du 29 novembre prochain sur l’initiative pour l’interdiction de nouveaux minarets en Suisse donne des ailes à l’extrême droite. En dix jours seulement, la mosquée du Petit-Saconnex, en Suisse, a dû par deux fois déposer plainte contre X.

Samedi 7 novembre, au petit matin, le quartier s’est réveillé au son de l’appel à la prière. L’adhân (appel du muezzin) avait en fait été lancé à partir d’une voiture qui faisait le tour du quartier. Une méthode digne des bateleurs, dont se revendique la Jeunesse identitaire de Genève (JIG), groupe d’extrême droite, histoire de mettre la pétoche aux bons citoyens de Suisse.

Rebelote, dimanche dernier, mais, cette fois-ci, ce sont plusieurs kilos de pierre qui ont fait voler en éclats vitraux, volets et coupole (en granit) de la même mosquée. « C’est la première fois en trente ans que la mosquée est vandalisée », a déclaré le recteur. Sous couvert de démocratie avec l’organisation du référendum, c’est bien l’islamophobie − sans complexes − qui pointe.


Lire aussi :
L’Europe se cherche en s’opposant à l’islam
« Les minarets de la discorde » : le débat autour des minarets en Suisse





Loading