Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Alima Boumediene-Thiery bientôt avocate ? Affaire renvoyée au 19 décembre

Rédigé par | Vendredi 16 Novembre 2012



Le Conseil de l’Ordre des avocats du Barreau du Val d’Oise et Alima Boumedienne-Thierry trouveront-ils un accord d’ici au 19 décembre ? C’est le délai qu’a accordé, mercredi 14 novembre, la Cour d'appel de Versailles pour que les deux parties règlent leur différent. En cas d'absence d'accord entre les deux parties, l'affaire sera à nouveau présentée devant les juges le 19 décembre.

Alima Boumedienne-Thierry se voit refuser, depuis décembre 2011, son inscription au barreau des avocats du Val d’Oise par le Conseil de l’Ordre des avocats du Barreau de ce département en raison de son militantisme actif en faveur des Palestiniens et ses actions dans le cadre de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), alors même qu'elle remplit toutes les conditions juridiques pour devenir avocate.

Pour le Syndicat des avocats de France (SAF), Mme Boumedienne-Thierry « remplit ces exigences, incontestablement et d’ailleurs le Conseil de l’Ordre du Val d’Oise ne le lui conteste pas. » « Le SAF souhaite apporter son soutien à Madame Alima Boumedienne-Thierry et dénonce le fait que l’on puisse prétendre qu’être militante active et pacifique soit contraire au respect des principes essentiels de la profession d’avocat ! », martèle l’organisme dans un communiqué.

En cas de désaccord avec le Conseil de l'Ordre, l'ex-sénatrice réclame leur condamnation, 30 000 euros de dédommagement et son intégration au barreau des avocats du Val d’Oise.

Lire aussi :
Interdite d'exercer son métier d'avocat car elle défend les Palestiniens
Boycott : deux militants pro-palestiniens relaxés


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur