Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Algérie : le Nouvel An berbère officiellement reconnu comme jour férié

Rédigé par Benjamin Andria | Jeudi 28 Décembre 2017



Algérie : le Nouvel An berbère officiellement reconnu comme jour férié
Une bonne nouvelle pour les militants de la cause amazighe. Le Nouvel An berbère (aussi appelé Yennayer), qui sera célébré le 12 janvier 2018 en Algérie, sera pour la première fois un jour « chômé et payé ». La décision de consacrer ce jour comme une fête nationale a été prise mercredi 27 décembre par la présidence de la République lors du Conseil des ministres.

« En présentant ses meilleurs vœux au peuple algérien à la veille de l’année 2018, le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé sa décision de consacrer Yennayer journée chômée et payée dès le 12 janvier prochain, le gouvernement étant chargé de prendre les dispositions appropriées à cet effet », a indiqué le communiqué du Conseil des ministres.

Cette décision, « prise au profit de notre identité nationale dans sa triple composante islamique, arabe et amazighe confortera l’unité et la stabilité nationales, alors que des défis multiples internes et régionaux nous interpellent », souligne-t-on.

Le chef de l’Etat a également chargé le gouvernement de préparer une loi organique devant être le prélude à la création d’une académie de langue amazighe en Algérie. Le chef de l’Etat « a enjoint au gouvernement de ne ménager aucun effort pour la généralisation de l’enseignement et de l’usage de tamazight, conformément à la lettre et à l’esprit de la Constitution », a-t-on fait savoir dans un communiqué parvenu à l’Agence de presse algérienne (APS).

Ces mesures sont une réponse aux revendications de longue date portées par les militants amazighs, qui appelaient à une reconnaissance pleine et entière de l’identité berbère de l’Algérie.

La presse algérienne n’a pas manqué de saluer les décisions, comme L’Expression qui a indiqué qu’Abdelaziz Bouteflika « vient de rectifier une injustice historique » au travers d’annonces qui mettront l’Algérie « en phase avec sa profondeur historique millénaire (…). Le moment est historique, un autre chapitre vient de s'ouvrir ». Yennayer correspondra en 2018 à l'année 2968.

Lire aussi :
Algérie : le retrait de « Bismillah » des manuels scolaires crée des remous