Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 







Sur le vif

Alfred Dreyfus réhabilité

| Jeudi 13 Juillet 2006



La réhabilitation d'Alfred Dreyfus est une "victoire de la République", a déclaré Jacques Chirac à l'occasion du centenaire de l'annulation de la condamnation du capitaine accusé de trahison au bénéfice de l'Allemagne, un cas devenu un symbole de l'erreur judiciaire.

"La tragédie du capitaine Dreyfus fut un moment de la conscience humaine. Elle continue à résonner fortement dans nos coeurs", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une cérémonie à l'Ecole militaire, à Paris, là où Alfred Dreyfus fut dégradé le 5 janvier 1895. Là aussi où il reçut la Légion d'honneur le 21 juillet 1906, neuf jours après sa réhabilitation.

"Après avoir divisé le pays", l'affaire Dreyfus "a contribué à fortifier la République", a dit le président. "La réhabilitation de Dreyfus, c'est la victoire de la République. C'est la victoire de la Nation".

La cérémonie militaire s'est déroulée en présence de la famille du capitaine et de nombreuses personnalités, dont le président de la Cour des comptes, Philippe Séguin, et celui de l'Assemblée nationale, Jean-Louis Debré.

Le chef du gouvernement, Dominique de Villepin, était présent ainsi que plusieurs ministres : Michèle Alliot-Marie (Défense), Pascal Clément (Justice), Renaud Donnedieu de Vabres (Culture) et Hamlaoui Mékachéra (Anciens Combattants).