Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Aisne: un ministre et des enfants fleurissent des tombes

| Lundi 16 Avril 2007



Lundi, le ministre délégué aux Anciens combattants et des enfants ont fleuri dans l'Aisne des cimetières militaires pour célébrer le 90e anniversaire du début de l'offensive Nivelle sur le Chemin des Dames, sans référence aucune à la polémique sur les mutins.

Sous un soleil de plomb, sans rapport avec le temps exécrable (neige et pluie glaçante) du 16 avril 1917, le ministre délégué Hamlaoui Mekachera a présidé l'hommage officiel au mémorial de Cerny-en-Laonnois (Aisne).

"Nous avons le devoir de passer le relais de la mémoire aux jeunes générations. La mémoire est fragile. Elle peut disparaître si on n'y faisait pas attention. Il faut la raviver à chaque fois que cela est possible", a-t-il déclaré à la presse après une prière inter-religieuse des aumôniers catholique, musulman et juif, et des dépôts de gerbes dans trois cimetières britannique, allemand et français de Cerny.

Présentée comme décisive, l'offensive du général Robert Nivelle contre le front allemand sur le Chemin des Dames s'est soldée par un fiasco sanglant, avec 100.000 pertes côtés français (morts et blessés) en avril-mai 1917, qui déclencha les mutineries de dizaines de milliers de poilus.

Interrogé sur ces mutineries, le ministre a prudemment répondu: "Quand je viens là, je viens avec gravité, je viens pour me recueillir, et pas pour polémiquer".

En 1998, le Premier ministre socialiste de l'époque, Lionel Jospin, avait souhaité que les soldats "fusillés pour l'exemple" parce qu'ils "refusèrent d'être sacrifiés", "réintègrent pleinement notre mémoire nationale". Ces propos avaient provoqué une polémique dans un contexte de cohabitation avec le président Jacques Chirac.

Au total 5.150 combattants français (et 54 russes) reposent dans la nécropole nationale de Cerny. Au milieu des croix, des stèles musulmanes rappellent la participation des tirailleurs sénégalais. "Tiecoura Coulibaly, 66e BTS, mort pour la France le 16 avril 1917", peut-on lire sur l'une d'elles.

Dans l'après-midi, 90 écoliers de l'Aisne ont fleuri les tombes de 90 soldats tombés le 16 avril 1917 dans plusieurs cimetières militaires.

Lundi à l'aurore, quelque 2.000 personnes ont participé à une marche du souvenir entre Craonne et le plateau de Californie, sur les lieux de la bataille.




Loading