Connectez-vous S'inscrire






Sur le vif

Aïd el-Kébir : les musulmans de Saint-Gratien ont obtenu justice

Rédigé par La Rédaction | Jeudi 25 Octobre 2012



Une fois de plus, l’association des musulmans de Saint-Gratien a fait appel à la justice pour obtenir une salle de prière de la part de la mairie.

A l’occasion de l’Aïd el-Kébir, qui commence vendredi 26 octobre, l'association avait, dès le 27 août, demandé une salle capable d'accueillir 200 personnes.

La mairie leur a refusé le 12 octobre cette salle pour leur accorder ensuite une autre ne pouvant contenir que... 50 personnes, prétendant que les locaux plus grands sont indisponibles ou en travaux et que les fidèles peuvent tout à fait se déplacer dans des lieux de culte dans les communes alentours.

Selon un arrêt du Conseil d’Etat en date du 16 Août 2011, la mairie de la commune de Saint-Gratien ne peut s'opposer à la location d'une salle municipale par une association musulmane sous motif que la commune ne met pas à disposition de salle communale aux fins de pratiques cultuelles. En conséquence, à l’issue de la demande du 27 août dernier, la municipalité n’avait pas à dire non pour la mise à disposition d'un local aux musulmans.

Pour l’association musulmane, il s’agit d'« un refus déguisé », constituant « une atteinte grave et manifestement illégale aux libertés fondamentales de réunion et de culte ». Ces arguments ont été retenus par le tribunal qui lui a donné gain de cause mercredi 24 octobre.

Lire aussi :
La CNIL cache sa décision aux musulmans fichés
Saint-Gratien : musulmans et réfugiés dans le collimateur de la maire
Le Conseil d'Etat donne raison aux musulmans de Saint-Gratien