Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité
 






Sur le vif

Afghanistan: première opération à coeur ouvert

| Mardi 4 Avril 2006



La première opération à coeur ouvert de l'histoire de l'Afghanistan a été réalisée par une équipe de chirurgiens français, sur Elaha, une petite afghane de 13 ans. Une opération couronnée de succès qui a durée plus de 4 heures, lundi, dans le nouvel hôpital construit à Kaboul par l'ONG française Enfants Afghans. Aucune structure en Afghanistan ne dispose des capacités nécessaires. Elaha est née avec une malformation cardiaque qui ne lui laissait guère plus de deux ou trois ans à vivre.

"C'est une malformation de naissance, c'est à dire que normalement il y a des cloisons entre les oreillettes et là il n'y a plus de cloison, c'est donc une fille qui était condamnée à deux-trois ans à peu près", a expliqué le professeur Alain Deloche, chef du service de chirurgie cardio-vasculaire de l'hôpital européen Georges-Pompidou à Paris et président de l'ONG française la Chaîne de l'Espoir.

En France, "c'est une des interventions les plus classiques qui soit", reconnaît le professeur Deloche. Il y en a entre 800 et 1.000 par an du même type, mais elles se font sur des bébés de deux ans tout au plus, alors qu'Elaha est une survivante parce qu'aucun hôpital afghan ne pouvait réaliser cette opération. Mais pour Alain Deloche, "la valeur symbolique écrase tout l'aspect technique. On sait que c'est le premier coeur ouvert de l'histoire de l'Afghanistan, j'ai fait mon enquête". Il est l'un des six Français à avoir participé à cette première, sous la houlette du docteur Daniel Roux, chirurgien cardio-vasculaire à l'Hôpital de Rangueil à Toulouse (sud-ouest de la France). Un chirurgien, un anesthésiste et deux infirmiers afghans étaient également dans le bloc opératoire.

Samedi, "L'Institut médical français pour l'enfant" afghan doit être officiellement inauguré par Bernadette Chirac.