Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Société

Abus sexuels : de terribles révélations sur le fondateur de L’Arche, Jean Vanier

Rédigé par Lina Farelli | Samedi 22 Février 2020 à 12:00

L'Arche a dévoilé, samedi 22 février, les conclusions accablantes d'une enquête indépendante menée sur les agissements de Jean Vanier.



Abus sexuels : de terribles révélations sur le fondateur de L’Arche, Jean Vanier
A la mort de Jean Vanier en mai 2019, les hommages ont afflué par milliers pour sa noble action dans L’Arche, une organisation internationale qu’il a fondée en 1964 pour accueillir et prendre en charge des personnes en déficience intellectuelle. A son décès, des portraits en mémoire de ce fervent catholique paru dans la presse nationale et internationale, y compris sur Saphirnews. décrivent un homme inspirant, un grand humaniste qui a su se faire aimer et respecter à travers le monde. Près de dix mois après son décès, des révélations choc, faites par L’Arche elle-même, dévoilent une face cachée, terrible, de cet homme.

Selon les conclusions d’une enquête indépendante commandée par L'Arche internationale et rendues publiques samedi 22 février, Jean Vanier a commis des abus sexuels « sous la contrainte » et des relations sexuelles « sous emprise psychologique et spirituelle ».

Un partage des pratiques sexuelles avec son père spirituel

Au cours de cette enquête confiée en mars 2019 à GCPS, un organisme indépendant basé au Royaume-Uni dont la mission est d’aider les institutions à améliorer leurs systèmes de prévention et de signalement des abus, « des témoignages sincères et concordants portant sur la période 1970-2005 ont été reçus de six femmes adultes non handicapées, qui indiquent que Jean Vanier a initié avec elles des relations sexuelles, généralement dans le cadre d’un accompagnement spirituel, et dont certaines ont gardé de profondes blessures », fait savoir L’Arche.

« Ces femmes, sans lien entre elles, rapportent des faits similaires, associés à un discours supposément spirituel ou mystique destiné à les justifier. Ces agissements indiquent une emprise psychologique et spirituelle de Jean Vanier sur ces femmes », rapporte l’organisation, qui précise dans un communiqué que « rien dans l’enquête ne permet de penser que des personnes en situation de handicap ont été concernées ».

L'enquête souligne également l'adhésion de Jean Vanier « à certaines des théories et pratiques déviantes du père Thomas Philippe », son père spirituel. Des agissements auxquels Jean Vanier affirmait, de son vivant, ne pas être au courant. Plus que d’avoir été au courant, l’enquête révèle que le fondateur de L’Arche partageait certaines des pratiques sexuelles du père Thomas Philippe, décédé en 1993.

Les responsables de L’Arche bouleversés

De terribles révélations que L’Arche condamne sans réserve. « Nous sommes bouleversés par ces découvertes et nous condamnons sans réserve ces agissements en totale contradiction avec les valeurs que Jean Vanier revendiquait par ailleurs, incompatibles avec les règles élémentaires de respect et d’intégrité des personnes, et contraires aux principes fondamentaux de nos communautés », ont assuré les responsables de l’organisation dans une lettre adressée à ses membres, qui déclarent reconnaître « le courage et la souffrance de ces femmes, et de celles aussi qui, peut-être aujourd’hui encore, resteraient dans le silence ».

« Pour beaucoup d’entre nous, Jean (Vanier) a compté parmi les personnes que nous avons aimées et respectées le plus. Nous mesurons le trouble et la douleur que ces informations vont provoquer chez beaucoup d’entre nous, à l’intérieur de L’Arche, mais aussi à l’extérieur… tant il aura inspiré et réconforté de nombreuses personnes partout dans le monde », signifient-ils. « Si le bien considérable qu’il fit tout au long de son existence n’est pas mis en question, nous allons cependant devoir faire le deuil d’une certaine vision que nous pouvions avoir de lui ainsi que de nos origines. »

Lire aussi :
Hommage à Jean Vanier, fondateur de L'Arche, une vie au service des personnes handicapées mentales