Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 






Points de vue

A l'heure des populismes politique et religieux, développons un esprit qui soit à la fois sain et critique

Rédigé par Abderrahim Bouzelmate | Vendredi 18 Octobre 2019



A l'heure des populismes politique et religieux, développons un esprit qui soit à la fois sain et critique
Nous vivons dans une société et un siècle où les populismes pullulent. Populisme religieux, populisme politique et même populisme philosophique sont désormais au goût du jour. C’est désormais idéologie contre idéologie et au milieu, le peuple observe, ébahi, ne sachant qui croire, ou plutôt qui ne pas croire.

Il faut encore le rappeler : la France fait partie de l’une de ces rares nations qui sont traversées de manière permanente par des tensions intellectuelles, philosophiques et politiques. Si, depuis 1789, cela n’a plus jamais cessé, il suffit de jeter un rapide coup d’œil sur l’histoire de France pour s’apercevoir que, même sous l’Ancien Régime, la tension était vive en permanence. Au siècle de l’Humanisme et de Montaigne, comme à celui de Molière ou encore au Siècle des Lumières.

Tocqueville le rappelle très bien : ce sont les philosophes des Lumières qui ont véritablement jeté à terre l’Ancien régime et, de même que Voltaire, Rousseau et Diderot préparèrent l’avènement de la démocratie, ce sont les écrivains et les philosophes tels que Pierre Leroux, Alphonse de Lamartine, George Sand, Edgar Quinet, Louis Blanc, Jules Michelet ou encore Proudhon, pour ne citer que les plus connus, qui ont amené la révolution de février 1848, d’où sortira en grande partie la société dans laquelle nous vivons encore.

Enfin, s’il a fallu quelques années pour en finir avec le pouvoir monarchique et l’aristocratie, le débat à propos de la religion a duré tout le XIXe siècle pour déboucher finalement sur le principe de la laïcité.

La protection des minorités contre les idéologies funestes doit demeurer une priorité absolue

Qu’il y ait donc des débats âpres et des oppositions d’idées passionnées est quelque chose de tout à fait normal dans un pays lequel a prononcé le premier « la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen », et a élevé, au rang de dogme, les principes de liberté, d’égalité et de fraternité. Cependant, et là est notre crainte, l’emploi qui est fait de certaines idéologies aujourd’hui visent ouvertement parfois des minorités à l’heure où le spectre des procès en sorcellerie et des guerres de religion revient dans toutes les têtes.

Rappelons aussi cette vérité historique : à chaque fois que la France a mené un combat au profit des minorités, elle en est sortie grandie, et à chaque fois que cela a été fait contre les minorités, le pays de Montesquieu en est sorti amoindri. Le combat pour la protection des minorités contre les idéologies funestes doit demeurer une priorité absolue chez toutes celles et ceux qui ont encore à cœur le vieux rêve de la France : parvenir à instaurer une société fraternelle et solidaire.

Lire aussi : Droits humains : la protection des minorités en faillite

Il est donc temps de l’affirmer, la tentation des amalgames entre une religion et l’acte immonde de certains esprits déséquilibrés est ce qu’il y a de plus dangereux à l’heure actuelle. Celles et ceux qui établissent ces raccourcis dangereux sont eux-mêmes en manque d’équilibre intellectuelle, voire psychologique. Ils doivent être combattus au même titre que tous les autres terrorismes de l’esprit. Toute intelligence saine sait aujourd’hui qu’il n’y a aucun lien entre l’islam qui a offert au monde, durant des siècles, de Cordoue à Bagdad, d’extraordinaires leçons sur la vie, le vivre ensemble, l’art et la tolérance, et ces esprits étroits épris de sang, de rejet et de haine.

La laïcité, un bien précieux que chacun doit faire sien

À propos de la laïcité à présent, disons que celles et ceux qui connaissent un tant soit peu l’histoire de la religion en France savent que la laïcité est notre unique chance de vivre ensemble, et chacun selon ses propres croyances. Vouloir porter atteinte à la laïcité, c’est absolument vouloir porter atteinte à toute la cohésion de notre société et jeter à terre le fragile équilibre auquel est parvenue la France après des siècles de luttes infernales ; la fin de la laïcité signerait l’effondrement de notre société et le retour à l’état de chaos. Aujourd’hui, la laïcité est le bien le plus précieux que nous ayons en France, et ce bien magnifique, chacun doit le faire sien.

Lire aussi : La laïcité, une liberté qui contribue à l'égalité et à l'idéal républicain de fraternité

Tout commence en réalité dans nos écoles et nos familles, c’est là qu’il faudrait radicaliser l’enseignement de la fraternité, de l’esprit critique et de l’humanisme. La République est une chance pour tous, défendue dans ses principes d’égalité, elle offre à tout un chacun les moyens de s’épanouir ; ne scions donc pas la branche sur laquelle nous sommes assis !

Molière, dont les critiques adressées à son siècle sont encore valables pour le nôtre, doit redevenir une école. La langue française doit être redécouverte à travers sa littérature et ses meilleurs écrivains, qui sont malheureusement de moins en moins lus.

Au travers de nos meilleurs livres, de la culture et de l’art, de nos valeurs communes d’amitié, de solidarité, de spiritualité et d’humanité, aidons-nous les uns les autres à développer un esprit qui soit à la fois sain et critique afin de nous permettre de moins croire aux idéologies de la mort pour mieux croire à la fraternité, valeur suprême et but ultime de l’humanité.

*****
Abderrahim Bouzelmate, auteur et enseignant, a publié a publié La crise de la nuance (Les Points sur les i, 2018), Al-Andalus, Histoire essentielle de l’Espagne musulmane (Albouraq Éditions, 2015), Dernières nouvelles de notre monde et Apprendre à douter avec Montaigne (De Varly Éditions, 2013). Avec Sofiane Méziani, il a publié De l’Homme à Dieu, voyage au cœur de la philosophie et de la littérature
(Albouraq Éditions, 2015).

Lire aussi : Soufisme, jihad, laïcité, universalisme... La Casa del Hikma, la série originale pour déconstruire des idées reçues à regarder

Du même auteur :
La culture doit être au cœur de nos cités
L’esprit de Cordoue pour sauver notre avenir
Nos cités, la jeunesse, et ce que chacun doit faire
En finir avec l’esprit victimaire