Connectez-vous S'inscrire
Rss
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
SaphirNews.com | Quotidien musulman d’actualité

 

Société

A Stains, une fresque en hommage à Adama Traoré, à Georges Floyd et aux victimes de violences policières

Rédigé par | Vendredi 19 Juin 2020 à 15:00

           


A Stains, une fresque en hommage à Adama Traoré, à Georges Floyd et aux victimes de violences policières
Une fresque réalisée dans la ville de Stains, en Seine-Saint-Denis, en hommage aux victimes des violences policières – dont Adama Traoré et George Floyd en sont devenus des symboles – a été inaugurée, jeudi 18 juin, en présence du maire Azzedine Taïbi et d’Assa Traoré, la sœur du jeune homme mort en 2016 à Beaumont-sur Oise (Val d’Oise) des suites d’une interpellation policière.

La belle fresque engagée contre la racisme et les violences policières a été réalisée par les artistes stanois du Collectif Art samedi 13 juin, jour de la grande manifestation organisée à Paris à l’appel du comité La vérité pour Adama dont Assa Traoré est à la tête.

Le maire Azzedine Taïbi et Assa Traoré lors de l’inauguration de la fresque jeudi 18 juin. © Stains
Le maire Azzedine Taïbi et Assa Traoré lors de l’inauguration de la fresque jeudi 18 juin. © Stains
L’inauguration de cette belle fresque intervient le jour où Assa Traoré a porté plainte contre le préfet de police de Paris, Didier Lallement, pour « dénonciation calomnieuse » et « faux en écriture publique ». Il lui est reproché d’avoir faussement attribué des insultes antisémites aux manifestants après avoir annoncé leur signalement à la justice.

Pour rappel, Assa Traoré avait pris la parole à la fin de la manifestation pour dénoncer le racisme et l’antisémitisme.

Quelques jours plus tôt, le street artiste JR, avec l'aide d'élèves de l’école de cinéma Kourtrajmé créée par le réalisateur Ladj Ly, a également rendu hommage aux victimes de violences policières en réalisant, dans la nuit de lundi 9 au mardi 10 juin à Paris, un collage en noir et blanc haut de plusieurs mètres représentant deux yeux séparés d’une fissure, ceux d'Adama Traoré et de George Floyd. « Ensemble, nous devons changer les choses », a signifié JR après la réalisation de l'oeuvre.

Mise à jour lundi 22 juin : Le syndicat policier Alliance 93 s’est indigné contre la fresque réalisée à Stains. Estimant que c’est une « ultime provocation par un élu de la République qui stigmatise les policiers », il a appelé à un rassemblement devant la fresque dans l’après-midi du lundi 22 juin pour recouvrir la fresque.

« Effacer le visage de mon frère, c'est nier son existence et celle de tous les autres morts aux mains de la police. (...) C’est profaner nos morts », a répondu Assa Traoré, qui a appelé à son tour à se rassembler devant la fresque « pour contrer le syndicat Alliance 93 ».

De son côté, le maire de Stains, Azzedine Taibi, a dénoncé l’appel au rassemblement lancé par Alliance 93, « une menace à l’ordre public que je ne peux tolérer ». « À Stains, nous avons toujours dénoncé les violences quelles qu’elles soient. Nous avons toujours dénoncé la haine et la division d’où qu’elles viennent. (…) Pour autant nous ne cesserons pas de dénoncer les comportements inadmissibles de certains policiers qui outrepassent leurs droits et se servent indignement de leur position pour exprimer leur racisme et leur mépris des habitants des quartiers populaires », a-t-il signifié dans un communiqué.

« Nous avons toujours été aux côtés des policiers, qui exercent leurs missions avec respect et dignité, qui sont au service de la population, des habitants, pour faire vivre les valeurs républicaines d’égalité, de paix et de justice. J’invite chacun à prendre ses responsabilités, à faire preuve d’apaisement et de retenue. Nos rues ne doivent pas être le théâtre de telles provocations », a conclu le maire.

Lire aussi :
Contre le racisme et les violences policières, la Haut-Commissaire de l’ONU plaide pour des réparations
Aux personnes qui ne comprennent pas la gravité du racisme, l’humour bien dosé d’Arnaud Demanche (vidéo)
Insultes antisémites : « On est tous juifs », lance Assa Traoré à la manifestation contre le racisme à Paris (vidéo)
« Pas de justice, pas de paix ! » A Paris, un non franc et massif au racisme et aux violences policières
Les stéréotypes raciaux se sont-ils arrêtés aux frontières du pays des droits de l’Homme ?
« Réveillons-nous » : le vibrant appel d’Omar Sy contre les violences policières en France


Rédactrice en chef de Saphirnews En savoir plus sur cet auteur


Réagissez ! A vous la parole.

1.Posté par Boubou le 22/06/2020 13:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il manque Guy Georges et Redouane Fayd non ? Injustement traqués pour quelques menus méfaits.
Ils auraient dû les "dessiner" juste à côté.
J'avais pensé à Adama Coulibaly et Abdelhamid Aabaoud aussi, mais ça aurait été beaucoup trop de boulot.

2.Posté par Boubou le 22/06/2020 13:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il manque Guy Georges et Redouane Fayd non ? Injustement traqués pour quelques menus méfaits.
Ils auraient dû les "dessiner" juste à côté.
J'avais pensé à Adama Coulibaly et Abdelhamid Aabaoud aussi, mais ça aurait été beaucoup trop de boulot.

3.Posté par Fano le 23/06/2020 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr boubou votre commentaire révèle t il un manque d intelligence ? De culture ? De la mauvaise fois ? La médiocrité d u' homme médiocre ? Ou le simple racisme ordinaire d un homme ordinaire ?

4.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 25/06/2020 19:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Fano Je crois que l'humour de @boubou est parfaitement justifié et illustre l'immense désapprobation que toute personne informée peut éprouver pour la récupération de la mort de Georges Floyd par les racialistes Traore et consorts.

La famille Traore est totalement discréditée et son combat médiatique indigne raciste et haineux porte gravement tort à la cause de l'antiracisme. Mais c'est volontaire, non?

5.Posté par Fano le 25/06/2020 22:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne pense pas que la famille traore porte atteinte à la lutte contre le racisme, je pense qu ils suscitent du rejet par certains c est qu ils renvoient à la France une image qu elle n aiment pas et qui est pourtant bien réel.
Je ne les pensent pas racialiste, si vous regardez les images des manifestations il y a des noirs, des blancs et des arabes.
Ils dénoncent les violences policières qui sont réels, le racisme dans la police qui est réel. Ils sont pas tous violents pas tous racistes mais ce qui ne le sont pas couvres les autres.
Et si sous prétexte qu ils auraient un casiers ils n auraient plus le droit à la parole beaucoup de parti politique devraient être dissous.
Enfin ils sont discriminés pour leur couleur donc ils ce défendent en tant que gens de couleurs rien de racialiste la dedans, le vrais problème c est que chez beaucoup de blanc il y a du deni donc dans leurs esprits c est "nous contre eux". ils attaquent personne en tant que blanc,ils veulent juste une véritable égalité

6.Posté par Mali le 29/06/2020 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Oh ! Allah apaise la douleur des familles et donne leur la patience aux familles amin Allah puni les injustes amin

7.Posté par francois.carmignola@gmx.com le 25/07/2020 08:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Fano Le combat des Traore est parfaitement racialiste au sens large, il est récupéré et fait partie bien sur de la sainte alliance de la galaxie contre les "blancs" en général, avec la participation des racialistes de tous ordres (de la ligue de défense noire jusqu'au CCIF). L'imaginer autonome de tout cela est bien sur une illusion, pour le moins.

Ce qui est particulier dans le cas des Traore est la liaison vraiment apparente et explicite avec la criminalité de quartier, la famille étant ouvertement délinquante et luttant pour son autonomie envers la police, celle-ci étant évidemment une gêne pour sa domination maintenant "héréditaire" sur une zone géographique. Le nom en plus est illustre et désigne le souverain d'un royaume bambara qui résista au XIXème siècle aussi bien à Samory qu'aux français !